Les pompiers sont intervenus à proximité de la Fromagerie Boivin, lundi soir, en raison d’émanations de sulfure d’hydrogène.

Présence de gaz H2S près de la fromagerie Boivin: encore des problèmes d’égouts

Les pompiers de Saguenay ont dû intervenir sur la rue Victoria de La Baie, lundi soir, en raison d’émanations de sulfure d’hydrogène (H2S), ce qui a entraîné une forte odeur de soufre chez trois citoyens du coin, de même qu’à proximité des bouches d’égout. L’incident, lié à un tuyau de la Fromagerie Boivin, ne serait pas dû à une augmentation des rejets de l’usine de la fromagerie, mais plutôt à une accumulation d’eau stagnante dans la conduite d’égout, provoquant les émanations et cette odeur nauséabonde. Ce n’était pas la première fois que les pompiers intervenaient dans ce secteur, en raison de la présence hors norme dudit gaz.

Les pompiers ont été appelés à intervenir en soirée, lorsqu’un citoyen de la rue Victoria s’est plaint d’une forte odeur de soufre, ce qui s’apparente à une odeur d’œuf pourri. Rapidement, la valve de la Fromagerie Boivin, située sur le chemin Saint-Joseph, à La Baie, a été fermée, de même que celle du système d’égout. L’odeur sortait par les bouches d’égout, mais était aussi perceptible dans trois résidences, selon le chef des opérations du Service de sécurité incendie de Saguenay, Jean-Philippe Lévesque.

« Ça fait deux ou trois fois qu’on intervient pour cette raison dans le secteur. Les citoyens sont habitués et nous appellent dès qu’ils sentent cette odeur. Après que les valves aient été fermées, tout est rentré dans l’ordre rapidement et les lectures ont baissé. Mais ce gaz peut être dangereux si une personne y est exposée longtemps », a expliqué Jean-Philippe Lévesque. Heureusement, personne n’a été incommodé par le gaz.

Le Quotidien a questionné la Ville de Saguenay, mardi, afin de savoir si cette émanation de gaz était survenue en raison d’une quantité trop élevée de rejets d’eau de traitement de la Fromagerie Boivin dans le système d’égout de la municipalité.

Rappelons que la fromagerie peut déverser une certaine quantité de ses rejets via les égouts de la ville, mais que le reste doit être envoyé par camions jusqu’à l’usine de traitement des eaux usées de Chicoutimi. Cette situation perdure depuis un certain nombre d’années, puisque la fromagerie n’a d’autres choix que de respecter les exigences de la municipalité, mais aussi du ministère de l’Environnement.

La responsable des communications de la Ville, Marie-Hélène Lafrance, a confirmé qu’un épisode de gaz H2S avait été enregistré à proximité de la fromagerie, mais que ce n’était pas dû à une augmentation des rejets. « C’est important de spécifier que la fromagerie n’a pas dépassé la quantité permise de ses rejets. Oui, il y a eu présence de gaz en dehors de la norme, mais la situation est rentrée dans l’ordre », a expliqué Mme Lafrance.

Du côté de la fromagerie, le directeur général Luc Boivin explique que le niveau de gaz H2S ne doit pas dépasser le chiffre de 5 et que la consigne est à 4, afin de ne pas prendre de risques. Lundi soir, à la fromagerie, le capteur enregistrait un taux de 3,5. « Ça ne veut pas dire que la cause ne vient pas de chez nous, mais probablement que l’eau est restée accumulée dans un conduit d’égout et le gaz s’est créé à cet endroit, en raison de l’eau stagnante. Disons que je commence à m’y connaître en égouts », a expliqué Luc Boivin.

À l’arrivée des pompiers sur la rue Victoria, la lecture était de 12, a confirmé le chef aux opérations, mais elle a rapidement diminué une fois que les valves ont été fermées.

Installations temporaires

Au cours des deux dernières années, quelques options ont été envisagées pour les rejets de l’usine du chemin Saint-Joseph. L’augmentation de la capacité de l’usine de traitement des eaux usées de La Baie ou l’aménagement d’un tuyau qui relierait la fromagerie jusqu’à l’usine de traitement de Chicoutimi figurait parmi les solutions.

Toutefois, selon Luc Boivin, les élus de Saguenay ne lui sont toujours pas revenus à ce sujet. La fromagerie s’est donc tournée vers le ministère de l’Environnement, afin de pouvoir aménager une installation à même les terrains de l’usine pour y traiter ses rejets. Un premier module a été installé, mais la fromagerie attend des réponses du ministère d’ici la fin de l’été.

D’ici là, la fromagerie continue de rejeter strictement la quantité permise et transporte le reste en camion jusqu’à Chicoutimi.

+ LE H2S, C'EST QUOI?

Le sulfure d’hydrogène, ou hydrogène sulfuré, est un composé chimique de formule H₂S, constitué de soufre et d’hydrogène. C’est un gaz inflammable, incolore, à l’odeur nauséabonde d’œuf pourri, toxique, faiblement soluble dans l’eau en donnant un acide faible, l’acide sulfhydrique.