Contenu commandité
Prescrire le plein air
Prescrire le plein air
Isabelle Bradette, native de Saint-Félicien, fait partie du groupe de médecins qui travaillent à la mise en place du programme de prescription nature. Le Progrès l’a rencontrée juste avant sa dose de nature, avec son groupe de nage en eau vive sur la rivière Ashuapmushuan.
Isabelle Bradette, native de Saint-Félicien, fait partie du groupe de médecins qui travaillent à la mise en place du programme de prescription nature. Le Progrès l’a rencontrée juste avant sa dose de nature, avec son groupe de nage en eau vive sur la rivière Ashuapmushuan.

En route vers un programme provincial

Guillaume Roy
Guillaume Roy
Initiative de journalisme local - Le Quotidien
Article réservé aux abonnés
Âgé de 52 ans, Marcel a commencé à faire de l’hypertension, il y a quelques années. Il prend des médicaments pour contrôler l’hypertension, qui augmente les risques d’accident vasculaire cérébral, mais sa situation ne s’améliore pas. En allant rencontrer son médecin de famille, cette dernière décide d’opter pour une solution différente pour améliorer son état de santé, en lui prescrivant deux heures de nature par semaine, avec idéalement 20 minutes d’exposition par jour.