Prenez vos vacances en août, conseille un météorologue

Non, l’été qui se pointe ne va pas compenser l’hiver glacial et interminable que nous venons de traverser.

Météomédia prévoit une «belle saison» plutôt ordinaire. Fraîche au début et un peu plus chaude pour la deuxième moitié. Le conseil du météorologue Guillaume Perron: «prenez vos vacances en août».

L’été beau et chaud de 2018, où on a eu 17 journées de 30 degrés et plus soit plus de deux fois la normale qui est de huit, il faut donc l’oublier cette année. Le problème, c’est que le blocage atmosphérique qui nous a valu un hiver froid persiste encore. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle les prévisionnistes se sont un peu fourvoyés dans leurs pronostics du printemps.

En effet, explique Guillaume Perron, le Groenland (à l’est) et l’Alaska (à l’ouest) ont bénéficié de poussées d’air chaud depuis le mois d’octobre 2018. Il fallait donc que l’air froid redescende pour lui faire de la place. Il est donc venu chez nous.

«Actuellement, il y a de la chaleur disponible pour le Québec dans l’Atlantique sur la Côte Est américaine. Mais elle est incapable de remonter. Ça devrait débloquer vers la mi-juillet, pour la deuxième partie de l’été», prévoit le météorologue.

Donc, juin devrait être légèrement plus frais que la normale de 23 degrés comme maximum le jour pour les trois mois d’été. En revanche, la deuxième portion de la saison devrait être plus chaude que la moyenne, et cette chaleur devrait même persister en septembre.

Plus de détails à venir.