La Dre Catherine Hudon, médecin responsable du GMF/UMF de Chicoutimi, ainsi que Isabelle Boulianne, chef de service de la clinique, confirment que les patients pourront obtenir un rendez-vous en ligne à compter de lundi.

Prenez rendez-vous par Internet

Le GMF/UMF de Chicoutimi entre dans une nouvelle ère. À compter de lundi, les patients de la clinique située dans le CSSS de Chicoutimi pourront prendre rendez-vous avec leur médecin via Internet grâce à www.docteurdirect.com.
Obtenir la ligne afin de tenter de dénicher un rendez-vous avec son médecin peut parfois prendre des allures de défi. Les patients de l'Unité de médecine de famille - Groupe de médecine de famille (UMF-GMF) du CSSS de Chicoutimi bénéficient maintenant d'une option supplémentaire afin d'obtenir une rencontre avec leur médecin. Dès demain, une portion variant entre 10 et 25% des rendez-vous disponibles à la clinique sera attribuée en ligne.
«On souhaite offrir la possibilité à des gens qui préfèrent passer par le net de le faire. Ça va faciliter la prise de rendez-vous et augmenter les heures d'accessibilité", explique la Dre Catherine Hudon, médecin responsable du GMF/UMF.
Les personnes qui ne peuvent se libérer sur les heures de travail pour tenter d'obtenir un rendez-vous par téléphone, de même que celles dont la condition nécessite une rencontre de dernière minute pourront notamment profiter du service.
«Parfois, les maux apparaissent la nuit. Il sera alors possible de consulter le site pour tenter d'obtenir un rendez-vous pour le lendemain matin», cite en exemple la Dre Catherine Hudon.
Des rendez-vous de suivi et des rendez-vous de dernière minute seront disponibles. Les plages libres apparaîtront sur le site.
Le service est accessible aux 10 000 patients de la clinique. Mais ceux-ci doivent d'abord s'inscrire sur le site www.docteurdirect.com.
«À sa première visite sur le site, le patient doit se créer un profil», explique Isabelle Boulianne, chef de service GMF/UMF de Chicoutimi. «Lors des visites suivantes, il pourra accéder au site en s'identifiant.»
L'objectif ne consiste pas à enrayer le service de prise de rendez-vous téléphonique. Ce dernier demeure le principal mode d'attribution des places disponibles.
«Nous sommes conscients que certaines personnes n'ont pas accès à Internet et que d'autres ne sont pas à l'aise avec un tel système», rassure Isabelle Boulianne. «C'est une nouvelle façon de prendre rendez-vous. Par contre, s'il n'y a plus de rendez-vous disponibles sur le net, ça ne veut pas dire qu'il n'y en a plus de disponibles du tout», précise Mme Boulianne.
Pour commencer, moins du quart des rendez-vous seront attribués via le web. «Le nombre de plages disponibles en ligne pourra changer au fil du temps. On va s'ajuster aux besoins», explique la Dre Catherine Hudon.
La mise en place du système n'engendrera pas de suppressions de poste. "Ça va juste permettre au personnel de mieux respirer», estime Isabelle Boulianne.
Dès cet été, un comité dont font partie quatre patients utilisateurs de la clinique émettra son point de vue sur les changements apportés. "Ça va nous permettre de mesurer l'impact et la satisfaction des patients», conclut Isabelle Boulianne.
Le système www.docteurdirect.com est déjà utilisé dans près d'une vingtaine de cliniques, notamment dans la région de Montréal, en Outaouais et sur la rive sud. Sa location coûte entre 2000$ et 3000$ annuellement.