Le maire de Roberval Sabin Côté

Première séance publique à Roberval

Le nouveau maire de Roberval, Sabin Côté, n’a pas attendu le mois de décembre pour présider son premier conseil municipal. Quelques heures après leur assermentation, lundi, les élus ont tenu une séance publique à l’hôtel de ville.

Une séance qui a duré près de deux heures qui a permis au maire d’attribuer officiellement les nouvelles responsabilités des échevins. 

« Tout s’est bien passé. Le conseil s’entend bien. En fait, ça ne fera pas de la bonne presse pour vous, mais ce qui a marqué mon arrivée à la ville, c’est la qualité de l’accueil que j’ai reçu », a exprimé Sabin Côté, dans une entrevue téléphonique accordée à l’issue de la séance publique. 

En ce qui concerne les responsabilités, l’homme d’affaires Damien Côté a hérité des finances et du développement économique. Marie-Ève Lebel, qui travaille dans le milieu de la petite enfance, sera responsable des familles, des aînés et des jeunes ainsi que les loisirs et le tourisme. Le chef syndical Gaston Langevin a quant à lui reçu la responsabilité de l’aménagement du territoire. La Sécurité publique et les organismes communautaires sont sous les ordres de Nicole Bilodeau. Germain Maltais et Claudie Laroche s’occuperont respectivement des travaux publics et de la culture. 

Dans cette première séance, le conseil a dû accepter deux dépassements de coûts dans des projets majeurs. Le désamiantage des Ursulines coûtera près de 47 000 $ de plus que les 527 000 $ prévus initialement. Dans la rénovation du centre sportif, réalisée au coût de 11 millions $, des dépenses supplémentaires de 341 000 $ ont été autorisées. L’ancien conseil avait cependant prévu une enveloppe de 800 000 $ pour pallier à des dépenses surprises. 

Les élus ont également autorisé la suspension d’un employé dans le secteur de l’hygiène. Ce dernier, qui était en arrêt de travail, aurait été surpris à travailler. Il a été suspendu avec solde, car il n’a pas encore été reconnu coupable de cette infraction.