Plusieurs modifications au circuit de transport en commun de la STS sont entrées en vigueur à Chicoutimi, lundi.

Première journée des nouveaux circuits de la STS

Le téléphone n’a pas dérougi, lundi, à la Société de transport du Saguenay (STS). En cette première journée d’implantation du nouveau réseau sur la rive sud de Chicoutimi, plusieurs clients ont joint les bureaux du service à la clientèle pour avoir l’heure juste. Le directeur général, Jean-Luc Roberge, assure toutefois que la journée s’est déroulée rondement, sans accrocs majeurs.

La nouvelle ligne 175, sur le boulevard Talbot, relie le secteur du magasin Costco à la rue Racine. Le circuit accéléré prévoit le passage d’autobus aux 15 minutes matin et soir, pendant l’heure de pointe. Les usagers peuvent aussi utiliser un stationnement incitatif aménagé près du centre Plasma-Vie. Des modifications s’appliquent également aux réseaux dans plusieurs quartiers de Chicoutimi, dont Notre-Dame, Rivière-du-Moulin, des Oiseaux, des Écrivains et Côte-Réserve. 

Jean-Luc Roberge convient que la journée ne s’est pas déroulée sans heurt et que la confusion a régné par moments dans certains secteurs où les citoyens ne détenaient pas le fin détail des horaires remodelés. Cela dit, le gestionnaire dresse un bilan positif de la première journée, laquelle a officiellement marqué l’entrée en vigueur du nouveau réseau.

« Nous avons eu beaucoup d’appels de gens qui voulaient avoir des informations. Mais en général, je suis quand même assez content du déroulement de la journée. L’objectif était que les gens ne soient pas trop mélangés. On avait fait beaucoup de formation chez nos conducteurs. Ils sont environ 125 et on les a tous familiarisés avec les nouveaux tracés. Tout le monde était prêt », relate le DG.


« Nous avons eu beaucoup d’appels de gens qui voulaient avoir des informations. Mais en général, je suis quand même assez content du déroulement de la journée. L’objectif était que les gens ne soient pas trop mélangés.   »
Jean-Luc Roberge

Peaufinage

Du peaufinage reste à faire puisqu’il a été relevé, au courant de la journée, que des autobus faisaient parfois halte en même temps, de chaque côté de la rue. Cette situation a provoqué de la confusion et a rendu un brin périlleux les déplacements piétonniers. La STS promet d’y voir.

« On est en réaction vis-à-vis cette situation. Il va falloir instaurer un temps de battement pour éviter les croisements. C’est un élément de sécurité important », convient Jean-Luc Roberge.

La présente semaine se déroulera donc sous le signe de l’adaptation, autant pour le personnel de la STS que pour les utilisateurs du réseau de transport en commun urbain. Le directeur Roberge a confiance que les nouveaux tracés contribueront à faciliter les déplacements des usagers, qui pourront gagner leur destination plus rapidement.

Au sujet du stationnement incitatif du boulevard Talbot, la direction de la STS croit qu’il faudra attendre encore quelques jours avant d’avoir une prise réelle sur l’utilisation et l’achalandage.