Luc Simard est confiant de remporter la préfecture de la MRC Maria-Chapdelaine.

Préfecture: Luc Simard se montre confiant

Luc Simard, un des quatre candidats à la préfecture de la MRC Maria-Chapdelaine, invite la population à voter pour le changement. Ancien planificateur forestier, membre d’une famille de producteurs de bleuets, directeur général d’un organisme à but non lucratif, homme d’affaires et ancien échevin de Dolbeau-Mistassini, le quadragénaire estime être le mieux placé pour représenter le territoire et ses concitoyens.

« Je connais le territoire, les enjeux. J’ai travaillé dans le milieu communautaire, dans les affaires et je me suis impliqué en politique municipale. La population a besoin de changement et c’est moi qui incarne le mieux ce changement », estime Luc Simard, qui a dressé le bilan de sa campagne jeudi, en conférence de presse, en vue de l’élection du 5 novembre.

L’homme d’affaires et directeur général de la SGE a réitéré son engagement de mieux servir les entreprises et organismes du milieu. À son avis, la MRC ne facilite pas leurs démarches et n’offre pas assez de soutien à ces gens. 

« J’ai entendu des histoires d’horreur de gens, notamment des bénévoles administrateurs qui ont fait affaire avec la MRC. Ce n’est pas ce genre de climat que je veux mettre en place. Il faut agir en tant que facilitateur. Il faut aussi mettre en place des outils pour aider les PME à créer plus d’emplois et le démarrage de nouvelles entreprises », mentionne Luc Simard. Le copropriétaire de la microbrasserie Le Coureur des Bois a aussi rappelé son désir de mieux développer le secteur touristique. Luc Simard a d’ailleurs reçu l’appui de plusieurs entrepreneurs touristiques pendant la campagne électorale. 

Ce dernier tentera de déloger Jean-Pierre Boivin qui est en poste depuis 2009. Marcel Gauthier, syndicaliste retraité, et Peter Wentholt, fondateur d’un organisme communautaire, convoitent également le poste de préfet qui, rappelons-le, est le seul élu au suffrage universel au Saguenay-Lac-Saint-Jean.