Émérentienne Bouchard a mentionné qu’elle voyait déjà des améliorations dans ses exercices.

Pour toutes les conditions physiques

Les entraînements de CARDI-O-FORME ont plusieurs avantages, selon ses participants. Encadrement, soutien et plaisir seraient au rendez-vous durant les séances dirigées proposées par l’organisme.

Dans une entrevue avec Le Quotidien, deux participants ont partagé leur appréciation des programmes d’entraînement offerts par l’organisme. Tous les deux semblent plus que satisfaits de l’encadrement professionnel qu’ils reçoivent.

Gilles Thinel, un Saguenéen de 67 ans, a confirmé se rendre aux entraînements de CARI-O-FORME plusieurs fois par semaine. Il a parcouru un long chemin avant de pouvoir suivre cette routine. Il y a deux ans, il était très malade et a été hospitalisé pendant une longue période. Pendant son séjour à l’hôpital de Chicoutimi, l’homme a subi neuf opérations et s’est retrouvé en fauteuil roulant. C’est à ce moment qu’il a rencontré la kinésiologue Rachel Cloutier, qui lui a conseillé d’essayer CARDI-O-FORME. « J’ai dû recommencer à zéro, mais ça me rend vraiment heureux de voir tout le progrès que j’ai accompli. C’était difficile de s’imaginer que je pouvais faire ça, pendant la maladie. »

Il a avoué être surpris de voir comment les entraînements sont réfléchis et adaptés selon toutes les conditions. Par exemple, il expliquait que vendredi, à cause des chaudes températures, l’intensité des exercices cardio-vasculaires avait été diminuée dans les programmes.

Le participant a remarqué qu’il percevait maintenant les bienfaits de l’activité physique tous les jours. Il a confirmé : « L’été, il y a plus de travaux à faire, avec la piscine, le terrain, et depuis que je vais à Cardi-O-Forme, je vois que je travaille plus facilement, je pompe moins. »

Il a avoué n’avoir pas de mal à convaincre ses proches pour tenter l’expérience. « C’est tellement une bonne équipe qui prend soin de nous. Les gens doivent voir l’ambiance des entraînements pour comprendre à quel point c’est bon pour nous », a indiqué l’homme de Saguenay.

Une autre cliente a partagé sa satisfaction au sujet du programme. Membre depuis septembre, Émérentienne Bouchard a mentionné qu’elle voyait déjà des améliorations dans ses exercices. « Je me sens vraiment en sécurité pendant les entraînements, avec les kinésiologues et les infirmières qui nous suivent », a-t-elle affirmé.

Elle a aussi confié qu’elle aimait le fait que les plans d’entraînement soient personnalisés. « Ils n’essaient pas de nous entraîner pour faire un marathon, ils font vraiment des entraînements pour nous, pour ce dont on a besoin », a confirmé la participante. Myriam arsenault, stagiaire