Produits forestiers Résolu n'entend pas mettre de l'eau dans son vin et mettre sur la glace sa poursuite de 7 M$ contre Greenpeace comme le demande le syndicat Unifor, qui représente la majorité des travailleurs forestiers de la région.

Pour Résolu, pas question de trêve

Produits forestiers Résolu n'entend pas mettre de l'eau dans son vin et mettre sur la glace sa poursuite de 7 M$ contre Greenpeace comme le demande le syndicat Unifor, qui représente la majorité des travailleurs forestiers de la région.
La compagnie maintient ses accusations contre l'organisme environnemental. " On ne peut pas dire que l'on va mettre de côté cette poursuite pour diffamation et d'affirmations mensongères. On ne peut pas donner raison à un groupe qui continue presque tous les jours à véhiculer des faussetés envers notre compagnie et les employés qui y travaillent. Ce serait une erreur de céder à leur chantage. Il faut se défendre ", a soutenu le porte-parole de l'entreprise, Karl Blackburn.
Il n'est donc pas question de s'asseoir à une même table pour discuter. Ce manque d'ouverture de la compagnie ne risque pas de nuire aux employés qui déplorent être les victimes dans cette guerre entre Résolu et Greenpeace? " Ma lecture est différente. Je vois dans la sortie du syndicat Unifor qu'il se range derrière les élus et les chambres de commerce pour dire à Greenpeace que leurs attaques envers nous créent un tort incroyable à l'économie du Saguenay-Lac-Saint-Jean et de ses travailleurs. Les syndiqués veulent leur faire comprendre que c'est Greenpeace le seul responsable des répercussions de leurs attaques ", affirme-t-il.
Karl Blackburn assure que ce n'est pas vrai que la compagnie et les travailleurs saccagent la forêt. Il faut aussi que Greenpeace concède que la suspension de la norme FSC met aussi en cause le gouvernement. " Il ne faut pas mêler les dossiers. La poursuite concerne des allégations faites concernant nos pratiques. Ils ont même reconnu leurs erreurs, mais ils continuent à véhiculer des faussetés. Alors que la suspension de la norme FSC touche des secteurs qui sont la responsabilité du gouvernement. Greenpeaece devrait être plus responsable et se rendre compte de tous les torts qu'il cause à une région ", conclut le porte-parole de Résolu.
Lpotvin@lequotidien.com