Catherine Berrigan est l’éducatrice derrière le service d’accompagnement à l’enfance L’Envolée, qui verra bientôt le jour au Saguenay–Lac-Saint-Jean.

Pour les jeunes de 0 à 11 ans: un accompagnement nouveau genre

Un nouveau service d’accompagnement pour les enfants de 0 à 11 ans verra le jour au cours des prochaines semaines au Saguenay–Lac-Saint-Jean. Deux éducatrices de formation lancent L’Envolée, un système téléphonique qui permettra aux parents, aux garderies ou aux écoles de recourir à des professionnels de l’éducation, selon leurs besoins.

« C’est un service qui sera offert pour toute la région », indique Catherine Berrigan, une éducatrice à la petite enfance de formation, qui est derrière la nouvelle initiative. À l’aide de son associée, l’éducatrice spécialisée Paméla Maltais, elle compte répondre à un besoin qui serait grandissant dans la région.

« C’est un des seuls services, sinon le seul dans la région. Quand les gens auront besoin d’un thérapeute, d’un éducateur ou d’un autre type de professionnel à la maison, ils n’auront qu’à appeler un numéro et je m’occuperai de tout », explique Mme Berrigan, qui habite en Colombie-Britannique. De passage à Arvida plus tôt cette semaine, elle a finalisé les derniers détails de son plan d’affaires afin de lancer ses activités en septembre.

Catherine Berrigan est l’éducatrice derrière le service d’accompagnement à l’enfance L’envolée, qui verra bientôt le jour au Saguenay–Lac-Saint-Jean.

En gros, c’est elle qui recevra les demandes par appel, et son associée s’occupera de la logistique sur le terrain.

Le service sera aussi offert aux établissements d’enseignement dans un contexte où il y a un manque de main-d’œuvre.

« Souvent, les écoles cherchent des éducatrices spécialisées. Avec le manque d’enseignants au Québec, je me suis dit que ceux qui font de la suppléance pourraient être intéressés à se joindre à nous », ajoute celle qui est présentement à la recherche de candidats pour se monter une banque dans plusieurs domaines, comme des ergothérapeutes, des éducateurs spécialisés, des psychoéducateurs, des orthophonistes ou des travailleurs sociaux.

Pour l’instant, le service d’accompagnement à l’enfance L’Envolée sera donc offert uniquement par téléphone, mais l’ouverture d’une succursale physique n’est pas écartée.

Éventuellement, le service aura pignon sur rue. Le service va évoluer au fur et à mesure que les demandes des clients vont entrer », assure l’éducatrice, qui complète à distance un certificat en soutien pédagogique en garderie et autres services de garde à l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR).