Les serveuses Magalie, Stéphanie et Mélanie du Resto Pub L'illusion du boulevard Saint-Paul ont servi plusieurs dizaines de travailleurs de la construction, hier midi.

Pour le plaisir des travailleurs

Bouffe, bière, femmes... Plusieurs établissements de la région ont voulu faire plaisir aux travailleurs, hier, alors que l'heure du midi sonnait le début des traditionnelles vacances de la construction. Les chantiers du Saguenay-Lac-Saint-Jean resteront déserts pour les deux prochaines semaines, alors que près de 7000 travailleurs se la couleront douce. Et la fête a véritablement commencé hier pour certains hommes, rencontré au Resto Pub L'illusion, situé sur le boulevard Saint-Paul.
«Ça va faire du bien les vacances. Mais je suis parti un peu plus tôt. Mon patron ne sait pas que je suis ici», lance l'un des travailleurs assis sur la terrasse du restaurant-bar et qui ne voulait évidemment pas se faire identifier.
En plus d'un tirage et d'un menu spécial pour les récents vacanciers, le propriétaire de L'illusion a voulu offrir un petit cadeau à sa clientèle. Un défilé érotique a agrémenté le dîner des travailleurs. «Chaque année, il y a une activité spéciale ici pour lancer les vacances de la construction. C'est une tradition», lance une des serveuses de l'établissement.
Plusieurs travailleurs ont également convergé vers le boulevard Talbot, au Resto-bar-sexy Folie Bouffe. «On vient ici chaque année. Même si je suis en vacances depuis hier, je viens dîner avec les gars», commente un vacancier qui a préféré ne pas se faire prendre en photo devant son restaurant préféré.
Sur les chantiers
Questionnés sur leurs projets de vacances, la plupart des travailleurs ne semblaient pas avoir de plans précis. «Je vais aller au moins faire un tour à mon chalet. Je n'ai pas eu le temps de pêcher jusqu'à maintenant donc je vais en profiter», répond Keven Pouliot, interrogé à la sortie d'un chantier.
Pour son confrère David Bouchard, les vacances prédéterminées sont une véritable bénédiction.
«Avant, je n'étais jamais en congé en même temps que les autres. Maintenant que je suis dans la construction, c'est beaucoup plus simple. On le sait qu'à cette période, on est tous en vacances. Oui, il y a parfois trop de monde sur les routes ou dans d'autres endroits, mais c'est vraiment plus pratique comme ça», estime David Bouchard, plombier à Saguenay.