Les citoyens de Saint-Bruno se prononceront quant à la tenue ou non d’un scrutin référendaire visant un règlement d’emprunt de 511 300$ pour l’achat et l’installation de compteurs d’eau sur les entrées d’eau d’immeubles industriels, commerciaux et institutionnels.

Possible référendum à Saint-Bruno: 227 demandes requises

Les citoyens de Saint-Bruno sont invités à se prononcer quant à la tenue ou non d’un scrutin référendaire visant un règlement d’emprunt de 511 300 $ pour l’achat et l’installation de compteurs d’eau sur les entrées d’eau d’immeubles industriels, commerciaux et institutionnels en plus d’un échantillonnage résidentiel.

Un total de 227 demandes est requis afin qu’un scrutin référendaire soit tenu. Advenant un nombre moindre de signatures, le règlement sera approuvé.

Le conseil municipal a adopté un règlement, lors de la séance du 14 janvier, « décrétant un emprunt totalisant 511 300 $ visant l’achat et l’installation de compteurs sur les entrées d’eau de tout bâtiment et immeuble industriel, commercial, institutionnel, et un échantillonnage résidentiel ».

Les bâtiments visés par la mesure utilisent l’eau potable qui provient du réseau d’aqueduc public de la municipalité de Saint-Bruno.

L’emprunt d’un peu plus d’un demi-million $ comprend une première somme de 446 300 $ et une deuxième de 65 000 $ qui concerne l’achat d’équipements dans le cadre du programme de gestion des actifs municipaux.

L’installation de compteurs d’eau découle d’une obligation de la Stratégie québécoise d’économie d’eau potable. « Si on ne suit pas l’obligation du gouvernement, nous serons punis à gauche et à droite. Cela concerne l’octroi de subventions. Cela pourrait nuire au développement futur de la municipalité », a expliqué le directeur général adjoint et responsable Urbaniste - Services Hygiène du milieu, Philippe Lusinchi.

L’installation de compteurs d’eau permettra également, selon M. Lusinchi, d’obtenir un portrait fixe de la consommation d’eau faite sur le territoire. Actuellement, elle dépasse la moyenne provinciale par habitant. Le nouvel équipement permettra de cibler les secteurs de grande consommation ainsi que les potentielles fuites.

Contesté en ligne

Dévoilé vendredi dernier, l’avis public a trouvé écho auprès de plusieurs résidants. Certains ont mentionné, via les réseaux sociaux, leur intérêt à voter en faveur de la tenue d’un scrutin référendaire appuyant leur argument sur le coût des taxes municipales dans la municipalité de 3000 habitants.

La municipalité de Saint-Bruno publiera, aujourd’hui, une communication écrite expliquant les raisons d’une telle démarche.

Le registre sera accessible le 4 mars au bureau municipal, entre 8 et 19 heures. Toutes les personnes habiles à voter et inscrites sur la liste référendaire de la municipalité pourront participer au processus.

Le résultat de la procédure d’enregistrement sera annoncé dans la salle réservée aux séances du conseil de Saint-Bruno, quelques minutes, après la fermeture du registre.