Le spectacle des Cowboys Fringuants a attiré une énorme foule, au plaisir du comité organisateur du Festival du bleuet.

Possible record d’achalandage au Festival du bleuet

Le Festival du bleuet de Dolbeau-Mistassini a battu son record de ventes et pourrait aussi avoir battu son record d’achalandage, pour sa 58e édition, qui se passait du 1er au 5 août. C’est ce que révèle le nombre de ventes de passeports et de boissons.

« C’est difficile de savoir le nombre exact, mais en regardant les ventes on peut penser que c’était la plus grosse année à ce jour », s’est réjouie Karine Dubois, présidente de l’événement. « Nous avons probablement battu un record d’achalandage, même si c’est difficile à chiffrer. Par contre, on peut affirmer que nous avons battu un record de ventes », a insisté la présidente. L’édition 2018 comportait de nombreuses activités, comme un tournoi de dek-hockey, et des cours de danse latine, en plus des spectacles habituels de soirée et la parade, cette fois-ci faite dans l’après-midi. Déjà critiqués pour faire un copier-coller de la programmation précédente, la présidente et son comité avaient décidé de mettre le paquet pour pimenter les différents attraits offerts, et s’assurer qu’ils plaisent aux petits et grands.

Les 11 participants aux concours de desserts de bleuets se sont surpassés, avec des grands-pères, des mousses au chocolats, et plus encore.

Par exemple, le comité organisateur a osé mélanger les styles musicaux dans une même soirée. « On a mis Dead Obies et Kaïn le même soir, même s’ils n’attirent pas vraiment le même public. Et pourtant, tout le monde a semblé apprécier les spectacles », a confirmé la présidente. Le concours de desserts au bleuet a semblé être lui aussi un succès. « À la surprise de plusieurs, il n’y avait même pas de tartes. Les gens se sont vraiment donnés », a mentionné Mme Dubois.

L’an prochain, la présidente et son comité se concentreront sur les petits détails pour faire des améliorations au festival. Par exemple, la présidente a affirmé vouloir augmenter le nombre d’équipes du tournoi de dek-hockey, et faire plus de publicité pour attirer davantage d’équipes de l’extérieur de la région.

« Tout s’est vraiment bien déroulé, les spectacles étaient bons, il y avait beaucoup d’achalandage, et la température était de notre côté », a conclu la présidente. Au lendemain du festival, il était difficile pour la présidente de penser à l’année prochaine. « Nous sommes tous encore sur un nuage, mais bien vite nous regarderons les améliorations que nous pourrons faire pour la prochaine édition », a-t-elle commenté.