L’aménagement d’une nouvelle route de 4,7 kilomètres porte à 250 M$ la somme des travaux en attente de réalisation sur la zone industrialo-portuaire.

Port de Saguenay: une nouvelle route sur la ZIP

Les projets d’infrastructures en prévision de la venue des grands projets industriels de GNL Québec, Métaux BlackRock et Arianne Phosphate sur la zone industrialo-portuaire (ZIP) continuent de s’accumuler sur les bureaux de la direction de Port de Saguenay. Des travaux d’ingénierie prévus pour l’aménagement d’une nouvelle route de 4,7 kilomètres portent à 250 M$ la somme des travaux en attente de réalisation.

Au cours des derniers jours, Port de Saguenay a sollicité les firmes d’ingénierie en prévision de la réalisation de travaux pour l’aménagement d’un nouveau corridor d’accès à la ZIP. L’objectif est de faire la conception globale et complète d’une nouvelle route de 4,7 km qui sera réalisée en quatre phases distinctes. Cette route aura comme point de départ le chemin du Quai-Marcel-Dionne, près du terrain de la future usine de Métaux BlackRock, en direction sud, et se prolongera par la suite vers l’ouest, vers les terrains de la future usine de GNL Québec.

L’aménagement d’une nouvelle route de 4,7 kilomètres porte à 250 M$ la somme des travaux en attente de réalisation sur la zone industrialo-portuaire.

En entrevue, le directeur général de Port de Saguenay, Carl Laberge, a expliqué que le projet de la future route n’est pas destiné à se réaliser demain matin, sauf qu’avec des projets industriels totalisant 14 G$ dans les cartons, l’organisme n’a pas le choix de planifier le nouveau corridor d’accès de la ZIP. « On a acheté dans le passé 3000 acres de terrain. Actuellement, on ne dispose que du chemin de la Grande Anse pour faire le lien avec le port. Pour développer la venue de gros clients, il faut déjà planifier l’intégration de tous les services nécessaires », explique M. Laberge.

L’aménagement d’une nouvelle route de 4,7 kilomètres porte à 250 M$ la somme des travaux en attente de réalisation sur la zone industrialo-portuaire.

Le directeur de Port de Saguenay ajoute que la réalisation de la future route est conditionnelle à la concrétisation de grands projets industriels. Dans la foulée de leur implantation, Port de Saguenay cumule pour 250 M$ en projets d’infrastructures diverses avec la construction de lignes d’eau, de gaz et d’électricité, le terminal maritime relié au projet minier d’Arianne Phosphate sur la rive nord, l’allongement du quai Marcel-Dionne et la construction d’un convoyeur pour le chargement des navires pour le minerai de Métaux BlackRock.

L’aménagement d’une nouvelle route de 4,7 kilomètres porte à 250 M$ la somme des travaux en attente de réalisation sur la zone industrialo-portuaire.

Dans l’attente de la concrétisation de ces projets, l’entreprise Granules 777, reliée à Barrette-Chapais, complète les travaux d’aménagement de deux entrepôts d’une capacité de 28 000 tonnes chacun et d’un convoyeur qui servira au chargement des navires à compter de l’hiver prochain.

Le directeur de Port de Saguenay, Carl Laberge, présente le tracé du futur chemin qui sera aménagé sur la zone industrialo-portuaire.