La technique du boulonnage sera utilisée afin de redonner de la rigidité  au pont Dubuc.

Pont Dubuc: le MTQ identifie sa technique

Le ministère des Transports du Québec (MTQ) aura recours à la technique de boulonnage de plaques de métal à l'intérieur et à l'extérieur des âmes des poutres caisson du pont Dubuc. Cette pratique vise à redonner la rigidité nécessaire à la structure endommagée par les soudures effectuées pour fixer les passerelles qui seront totalement démantelées d'ici la fin du programme de réfection.
Le MTQ avait imposé des restrictions au transport lourd sur le pont Dubuc après la découverte de zones de corrosion provoquées par la rouille le long des points d'attache des passerelles. Lors de la conférence de presse, les spécialistes du ministère n'avaient pas encore identifié la technique qui serait utilisée pour corriger le problème.
Selon la porte-parole Andrée-Anne Duchesne, les travaux correctifs seront entrepris au cours des prochaines semaines. Les plaques d'acier seront boulonnées à certains endroits sur la longueur de la poutre caisson. Vendredi, la porte-parole n'était pas en mesure de chiffrer la facture de ces travaux qui devraient permettre au ministère de lever les restrictions sur le poids des véhicules.
Les travaux auront donc lieu sur la poutre caisson en amont de la structure. La passerelle extérieure a été complètement démantelée de ce côté du pont. Ces structures avaient été installées après la construction. Il s'agit d'un ajout et non d'un élément de construction planifié par les concepteurs de l'ouvrage dans les années 1970.
Des travaux doivent aussi avoir lieu sur une partie de la poutre caisson du côté aval. De ce côté, le ministère a démoli une section de 48 pieds de la passerelle. Les autres sections seront normalement enlevées d'ici la fin du programme de réfection en 2018.
Selon la porte-parole, d'autres analyses sont effectuées en ce moment. Les expertises ont d'autre part confirmé que les dommages étaient moins importants que ce que croyaient les spécialistes du ministère lorsque le problème a été identifié.
Il est toutefois impossible pour le moment de connaître l'échéancier définitif pour ces travaux.
Le MTQ a eu recours à la technique du boulonnage des plaques d'acier lors des travaux réalisés pour redonner de la rigidité à la poutre caisson après l'incendie d'un pilier. Des plaques avaient alors été installées sur les âmes et la semelle de la poutre. Le suivi de ces travaux a confirmé que la structure ne présente aucune faiblesse.