Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Le pont Dubuc.
Le pont Dubuc.

Pont Dubuc: appel d’offres pour une étude de mobilité

Marc-Antoine Côté
Marc-Antoine Côté
Le Quotidien
Article réservé aux abonnés
Un appel d’offres est lancé par le ministère des Transports en vue de la réalisation d’une étude de besoins de mobilité entre les rives nord et sud de la rivière Saguenay.

Les routes 172 et 175, tout comme le pont Dubuc, sont des « axes stratégiques » qui contribuent au « dynamisme économique régional », selon la ministre responsable du Saguenay–Lac-Saint-Jean, Andrée Laforest.

« Aujourd’hui, il faut réfléchir à la manière dont nous souhaitons les entretenir et les développer, explique-t-elle. Avec les conclusions de cette étude, nous aurons des bases solides pour favoriser une mobilité durable dans la ville de Saguenay et sa périphérie. »

Le gouvernement dit vouloir doter la région d’une vision à long terme en ce qui a trait à la mobilité entre les deux rives. Pour ce faire, plusieurs éléments seront mis à l’étude, tels que les aspects socio-économiques, les caractéristiques du réseau routier régional, le transport en commun, les autres réseaux de transport, l’évolution des débits de circulation, ainsi que les besoins en sécurité civile.

La firme qui obtiendra le mandat aura approximativement deux ans pour le réaliser. Le territoire à étudier comprend Saguenay, Saint-Honoré, ainsi que les municipalités de Larouche, Saint-Charles-de-Bourget, Saint-Fulgence, Sainte-Rose-du-Nord, Saint-David-de-Falardeau et Saint-Félix-d’Otis.

L’analyse mettra à profit les données recueillies lors de l’enquête origine-destination, réalisée en 2015.