Le chef du Parti conservateur du Québec, Adrien Pouliot, accompagne son candidat dans Lac-Saint-Jean, Michael Grecoff.

William Fradette fait l’objet d’une plainte

Le Parti conservateur du Québec (PCQ) a déposé une plainte au Directeur général des élections du Québec (DGEQ) à propos d’un site Web qui accepterait du financement illégal et qui appartiendrait au candidat péquiste dans Lac-Saint-Jean, William Fradette.

C’est le candidat du PCQ dans Lac-Saint-Jean, Michael Grecoff, qui a découvert le site en passant par la page Facebook du candidat péquiste. « Je regardais sa page Facebook et j’ai trouvé un lien vers ce site, tout simplement », a-t-il expliqué en entrevue jeudi midi.

Selon M. Fradette, le site a été fait une semaine avant l’investiture du Parti québécois dans Lac-Saint-Jean. On y trouve un lien pour faire des dons via le site de paiement en ligne PayPal. « C’est ce qui n’est pas légal, explique le chef du PCQ et candidat dans Chauveau, Adrien Pouliot. Pour faire un don à un parti politique, les fonds doivent transiger par le DGEQ, pour que des vérifications soient faites sur l’individu qui donne. » Il demande que le candidat péquiste se retire de la campagne électorale, le temps que le DGEQ vérifie ce possible financement illégal. « Il serait bien aussi que le chef du PQ, Jean-François Lisée, vérifie s’il n’y a pas d’autres cas comme celui-là dans son parti. »

« Campagne de salissage »
Pour William Fradette, il s’agit d’une « vulgaire campagne de salissage ». Il ne nie pas l’existence du site Web, mais insiste sur la création de celui-ci pour l’investiture. « Nous n’avons pas accepté ou débité de dons via cette plateforme. Ils sont tous passés par le DGEQ depuis le début de la campagne électorale, comme prévu par la loi », a-t-il mentionné lors d’une entrevue avec Le Quotidien, jeudi.

« Nous n’avons jamais fait la promotion de ce site Web. Même s’il existait, il n’a même pas été utilisé lors de l’investiture. Nous l’avons cependant détruit, pour éviter toute ambiguïté », ajoute-t-il.

Il se dit aussi prêt à collaborer avec le DGEQ si une enquête est ouverte. « Selon nos vérifications, la plainte est non fondée. Et je ne me retirerai pas de la campagne pour faire plaisir au chef du PCQ », conclut-il.