«Je ne suis pas une politicienne à la base», a averti la candidate de la CAQ dans Jean-Lesage, Christiane Gamache, en conférence de presse vendredi.

Une enseignante portera les couleurs de la CAQ dans Jean-Lesage

Une spécialiste de l’éducation portera les couleurs de la Coalition avenir Québec (CAQ) dans la circonscription de Jean-Lesage.

«Je ne suis pas une politicienne à la base», a averti Christiane Gamache en conférence de presse vendredi. Elle s’est plutôt décrite comme «une idéaliste», qui souhaite améliorer les conditions de vie des familles.

Mme Gamache a travaillé en éducation pendant 35 ans, d’abord comme enseignante, puis comme directrice d’école, avant de faire le saut au ministère de l’Éducation, où elle a travaillé à des plans d’action en lecture, en adaptation scolaire et à la réussite des garçons. 

«L’éducation, c’est une priorité à la CAQ et je suis content d’avoir quelqu’un qui connaît ça pas à peu près», s’est félicité François Legault, chef de la CAQ. 

Christiane Gamache espère avoir la faveur des électeurs de Limoilou aux élections générales du 1er octobre 2018. Elle souhaite succéder au député libéral André Drolet, qui représente la circonscription depuis 2008. M. Drolet n’est d’ailleurs pas encore certain d’être sur les rangs aux prochaines élections.

M. Legault est très positif quant à la capacité de la CAQ de faire des gains dans la région de Québec, tout en précisant qu’il «ne prend rien pour acquis». «On a fait la preuve dans Louis-Hébert [l’élection partielle] que même les châteaux forts du Parti libéral étaient prenables.»

Dans son bilan de session parlementaire, le premier ministre Philippe Couillard s’est quant à lui dit déterminé à reconquérir la région de Québec l’an prochain. Il a soutenu que la défaite des libéraux dans Louis-Hébert, à l’ouest de Québec, lui avait «fait beaucoup de peine». 

La CAQ a déjà présenté 11 candidats sur 125 et poursuivra ses annonces au cours des prochaines semaines.