Un bond préélectoral du financement a surtout profité au PCC et au PLC

OTTAWA - Les contributions aux partis politiques fédéraux canadiens ont augmenté au cours des mois qui ont précédé les élections du 21 octobre, mais ce sont surtout le Parti conservateur et le Parti libéral qui en ont profité.

Les données du troisième trimestre remises à Élections Canada montrent que du 1er juillet à la fin du mois de septembre, près de 62 000 donateurs ont versé une somme totale de 10,1 millions $ aux conservateurs, qui demeurent les champions du financement populaire. Les libéraux ont quant à eux encaissé 7,3 millions $ grâce à un peu plus de 53 000 contributions.

Le Nouveau Parti démocratique (NPD) a reçu 2,65 millions $ de la part de près de 21 000 donateurs, environ 50 000 $ de plus que le Parti vert, avec à peu près le même nombre de contributions. Grâce à 3600 dons, le Bloc québécois a empoché 502 000 $.

Lors des dernières années où il n’y a pas eu d’élections générales au Canada, le NPD et le Parti vert avaient aussi tiré de l’arrière par rapport aux conservateurs et aux libéraux en matière de dons.

Tous les partis se sont livrés à des collectes de fonds frénétiques avant et pendant la campagne électorale, une opération qui rapporte généralement beaucoup plus en année électorale qu’entre deux élections.

Cette tendance s’est vérifiée encore cette fois-ci pour les quatre grands partis nationaux. Mais les néo-démocrates et les verts sont toujours fortement désavantagés en début de campagne. Le NPD, aux prises avec des résultats décevants en matière de collecte de fonds, a contracté au début de l’année une hypothèque de 12 millions $ sur le siège social du parti à Ottawa, pour aider à payer les frais d’une coûteuse campagne électorale.

On peut constater à quel point le sort du NPD a évolué en comparant les 2,65 millions $ recueillis au troisième trimestre de cette année avec les 9,1 millions $ amassés au cours de la même période avant les élections de 2015, alors que le NPD avait le vent dans les voiles - des sondages le donnaient gagnant.

Les conservateurs, les libéraux et les verts, quant à eux, ont tous obtenu cette année à peu près le même montant qu’en 2015 pour leur campagne électorale.

Néanmoins, les derniers rapports remis à Élections Canada n’incluent pas les trois dernières semaines de la campagne, en octobre, durant lesquelles le NPD a bénéficié d’un léger regain dans les intentions de vote. Selon le parti, les contributions ont augmenté après les performances remarquées de Jagmeet Singh lors des débats télévisés, au début du mois d’octobre justement.

Aux élections générales du 21 octobre dernier, le Parti libéral a fait élire 157 candidats, comparativement à 121 pour le Parti conservateur, 32 pour le Bloc québécois, 24 pour le Nouveau Parti démocratique et trois pour le Parti vert.