Selon le Parti libéral, les Québécois sont tenus dans l’ignorance sur les rencontres tenues par plusieurs ministres, même si le gouvernement Legault s’était engagé à mettre à jour le site transparence.gouv.qc.ca. Par exemple, aucun renseignement sur l'emploi du temps et les rencontres de Simon Jolin-Barrette n’est disponible avant le 1er février, et après cette date, on ne retrouve pratiquement que des inscriptions indiquant sa présence à l’Assemblée nationale.

Transparence: la CAQ «rit du monde», selon l’opposition officielle

Le gouvernement caquiste est en train de «rire du monde» en matière de transparence.

L’opposition officielle dénonce en ces termes le manque d’information sur l’emploi du temps des ministres.

Selon le Parti libéral (PLQ), les Québécois sont tenus dans l’ignorance sur les rencontres tenues par plusieurs ministres, même si le gouvernement Legault s’était engagé à mettre à jour le site transparence.gouv.qc.ca, qui avait été créé par le gouvernement Couillard pour diffuser notamment l’agenda public des membres du cabinet.

Dans une entrevue avec La Presse canadienne mardi, le porte-parole libéral en matière d’accès à l’information, Marc Tanguay, a pris notamment l’exemple du leader du gouvernement et ministre de l’Immigration, Simon Jolin-Barrette, un des joueurs-clés du cabinet.

Aucun renseignement sur son emploi du temps et ses rencontres n’est disponible avant le 1er février, et après cette date, on ne retrouve pratiquement que des inscriptions indiquant sa présence à l’Assemblée nationale.

Or, ce site est censé aussi colliger toutes les rencontres publiques et les rencontres avec des acteurs non gouvernementaux, ce qu’on ne retrouve pas.

Selon M. Tanguay, il s’agit d’une vraie farce. Il a remarqué que les renseignements sont également sommaires pour d’autres ministres et il exige que tous les renseignements sur l’emploi de temps des ministres soient divulgués de façon uniforme et exhaustive.