Mathieu St-Pierre Castonguay (au centre) est le nouveau président du conseil exécutif régional du parti Québécois. Il a été élu lors du congrès régional auquel participaient les députés Mireille Jean et Sylvain Gaudreault.

St-Pierre Castonguay élu président régional du PQ

L’avocat Mathieu St-Pierre Castonguay a été élu samedi à la présidence du conseil exécutif régional du parti Québécois. Il a délogé Sabin Gaudreault qui a occupé le poste pendant une dizaine d’années lors d’un vote tenu lors du congrès régional qui se déroulait au centre socioculturel de Saint-Ambroise.

À l’approche des élections provinciales qui se dérouleront à l’automne, les premières à date fixe, la journée a également permis aux membres de participer à différents ateliers sur la stratégie électorale.

Après des études à l’Université de Sherbrooke, où il a notamment joué au football, Mathieu St-Pierre Castonguay a effectué un retour dans la région depuis un an et demi pour se joindre à l’équipe du cabinet Gauthier Bédard. Il occupe également la vice-présidence de l’association chicoutimienne du PQ. 

«Le plus gros du travail se fera dans les circonscriptions et sur le terrain. Comme organe de concertation, on va épauler nos gens. Je sens vraiment un vent d’optimisme au sein des troupes et un réel engouement», a laissé savoir le nouveau président, déjà en travail pré-électoral.

Concernant les investitures dans les comtés de Dubuc, Roberval et Ungava, qui comprend Chibougamau-Chapais, Mathieu St-Pierre Castonguay mentionne que des approches ont été entamées. Il s’attend notamment à une cours à plusieurs dans Dubuc. 

«Il y a des gens qui ont démontré leur intérêt. On attend de voir comment les choses vont se placer», a-t-il confié. La semaine dernière, William Fradette, âgé de 23 ans, a été élu à l’investiture dans Lac-Saint-Jean. Les députés de Jonquière Sylvain Gaudreault et de Chicoutimi Mireille Jean tenteront de nouveau de se faire élire au vote populaire.

Rencontrés sur place, les deux députés se sont montrés ravis de ce changement de garde qui montre selon eux que la relève est bien présente. 

«On dit souvent que les jeunes ne sont pas politisés, mais  si on leur laisse la chance, ils ont un désir évident de s’impliquer à des postes importants dans les associations», a souligné Mireille Jean, fière que le nouveau président provienne de son association. «C’est un jeune enjoué et motivé par l’option souverainiste en vue des élections d’octobre», a-t-elle laissé savoir.

«Sabin a fait un excellent travail et c’est un gars d’équipe. Il va rester impliqué dans le parti. Je suis très heureux de pouvoir compter sur de la relève dynamique et qui a le goût de s’engager. On recherche des jeunes comme lui qui décident de revenir s’établir en région. Ça démontre que le PQ est en santé», d’insister Sylvain Gaudreault.