Mercredi midi, à l'Université Laval, Jean-Martin Aussant a tour à tour abordé les questions de la péréquation, de la monnaie, de l’économie, des finances publiques, de diversité ou encore de représentation internationale d’un Québec souverain pour faire valoir son point de vue.

Souveraineté: Aussant déconstruit les mythes

Le candidat à l’investiture péquiste dans Pointe-aux-Trembles, Jean-Martin Aussant, a fait salle comble, mercredi midi, à l’Université Laval. À l’invitation du comité étudiant du Parti québécois de l’UL, M. Aussant a déconstruit les principaux mythes liés à la souveraineté et a défendu son approche «pragmatique».

Questionné si sa méthode avait de meilleures chances de convaincre un plus grand nombre de personnes, M. Aussant a répondu que toutes les approches argumentatives sont bonnes. 

«Je représente peut-être l’approche pragmatique et économique de par ma formation, mais il faut utiliser toutes les approches. Il y a des gens peut-être plus sensibles aux arguments culturels, linguistiques, et il faut leur parler. Les gens qui sont plus sensibles aux arguments économiques, pragmatiques, internationaux, il faut leur parler aussi. C’est en parlant à tout le monde selon leurs valeurs et leur perception de la cause qu’on va avoir une majorité», a-t-il commenté, après sa conférence. 

M. Aussant a tour à tour abordé les questions de la péréquation, de la monnaie, de l’économie, des finances publiques, de diversité ou encore de représentation internationale d’un Québec souverain pour faire valoir son point de vue. 

Celui qui aspire représenter les citoyens de Pointe-aux-Trembles se réjouit de faire partie de la garde rapprochée du chef péquiste Jean-François Lisée et ne ferme pas la porte à occuper des fonctions plus hautes, advenant que son parti formait le prochain gouvernement. 

«Il y aura un secrétariat qui sera en charge de mettre à jour toutes les études sur la souveraineté et d’en faire de nouvelles s’il y a lieu. Déjà, d’être en charge de ça m’enthousiasme et c’est une partie de ce qui m’a ramené au Parti québécois», a dit le principal intéressé, au sujet de la mesure annoncée par M. Lisée.