La Coalition Avenir Québec, de l’Ordre des diététistes du Québec et la Fédération de l'Âge d'Or du Québec souhaitent voir augmenter le budget alloué aux repas dans les CHSLD.

Repas dans les CHSLD: Barrette fait la sourde oreille à une demande de la CAQ

Le ministre de la Santé, Gaétan Barrette, a fait la sourde oreille mardi à une demande de la Coalition Avenir Québec, de l’Ordre des diététistes du Québec et de la FADOQ, qui souhaitent voir augmenté le budget alloué aux repas dans les CHSLD.

Le caquiste François Paradis n’aura pas réussi à avoir l’ombre du début d’une réponse de la part du ministre Barrette pendant la période de questions de l’après-midi. 

Le député de Lévis a d’abord salué le partenariat annoncé lundi entre le ministère de la santé et l’Institut de tourisme et d’hôtellerie du Québec (ITHQ), qui vise à répondre aux goûts et aux habitudes culinaires des résidents des CHSLD issus des communautés culturelles.

Mais cette initiative ne suffit pas, selon François Paradis, qui a demandé au ministre s’il avait aussi l’intention d’augmenter le budget pour l’achat des aliments dans les CHSLD, qui n’est actuellement que de 2,22 $ par repas.

Fidèle à son habitude, le ministre n’a jamais répondu à la question du député, se contentant de l’attaquer personnellement et de s’en prendre à son parti. 

La présidente de l’Ordre des diététistes du Québec, Paule Bernier, avait aussi déploré lundi qu’il n’y ait pas de hausse de budget pour les repas dans les CHSLD. «Ça fait des années qu’avec 7 dollars par jour, on dit que c’est impensable de faire un menu qui a du bon sens», a-t-elle dit à la Presse canadienne.