La députée de Marie-Victorin, Catherine Fournier, ainsi que la députée de Chicoutimi, Mireille Jean, se sont réunies à la Voie Maltée de Chicoutimi, jeudi soir, pour rencontrer la population. Catherine Fournier était de passage dans la région afin de présenter son livre L’audace d’agir.

PQ: Catherine Fournier termine sa tournée

Une quarantaine de personnes se sont réunies à la Voie maltée de Chicoutimi, jeudi soir, afin de rencontrer la députée péquiste de Marie-Victorin, Catherine Fournier.

La jeune femme de 25 ans termine une tournée de conférences auprès des cégépiens de la région à la suite de la parution l’automne dernier de son livre L’audace d’agir. Après avoir visité le Collège d’Alma et le Cégep de Jonquière, elle était hier au Cégep de Chicoutimi, puis à l’Université du Québec à Chicoutimi. Au cours de ces rencontres, elle a sensibilisé les milléniaux au monde politique, leur livrant le message qu’il y a une place pour eux en politique, mais qu’il leur faut la saisir. Pour cela, elle a abordé sa propre histoire dans le milieu politique et a souligné que s’engager au sein des mouvements communautaires, environnementaux, syndicaux, des partis politiques et autres est aussi une façon idéale de s’engager. 

Mme Fournier semblait plus que satisfaite des échanges effectués auprès des étudiants. Ces derniers ont porté un grand intérêt à son message. Mission accomplie pour Catherine Fournier ! 

La députée de Chicoutimi, Mireille Jean, accompagnait sa collègue. Elle en a profité pour expliquer son rôle de députée à l’Assemblée nationale et a fait valoir son intérêt envers les préoccupations des jeunes de la région. 

Projet Accès Libre 

Mireille Jean appuie le projet de mobilité urbaine Accès Libre qui découle de la concertation de la Société de transport de Saguenay, le MAGE-UQAC et l’UQAC. « Je ne peux que me réjouir du projet Accès libre, un transport collectif qui s’inscrit dans le concept de Saguenay ville étudiante et Saguenay ville verte. C’est de plus une nouvelle mesure de valorisation d’éducation supérieure qu’il faut appuyer », mentionne Mme Jean. 

Centre de données à Saguenay 

Promis en campagne électorale, le projet d’implantation d’un centre de données à Saguenay avance à grands pas. Jeudi s’est tenue une rencontre entre Hydro-Québec, un propriétaire d’immeubles et un client potentiel. Par ailleurs, le département informatique de l’Université du Québec à Chicoutimi pourrait prendre part au projet. L’implantation du centre n’est toutefois pas encore officielle. Mme Jean croit que ce centre de traitement de données de type nuage pourrait générer plusieurs emplois dans le domaine de la haute technologie.