Pascal Bérubé conservera son titre de leader parlementaire de l’opposition officielle, mais héritera aussi d’un nouveau poste, celui de lieutenant de l’identité nationale.

Pascal Bérubé, responsable de l’«identité nationale» au PQ

Jean-François Lisée annoncera vendredi un remaniement de son «cabinet fantôme». Plusieurs députés du Parti québécois (PQ) assumeront de nouvelles responsabilités.

Parmi eux, le député de Matane-Matapédia, Pascal Bérubé. Il conservera son titre de leader parlementaire de l’opposition officielle, mais héritera aussi d’un nouveau poste, celui de lieutenant de l’identité nationale. Il sera porte-parole en la matière.

Avec cette fonction, jamais créée jusqu’ici, il chapeautera des dossiers comme ceux de la langue française et de la culture québécoise; «en fait, tout ce qui fait notre identité comme nation», a résumé un interlocuteur du Soleil.

Les questions de laïcité ne feront toutefois pas partie de ses responsabilités.

Sauf pendant une courte période de temps, Pascal Bérubé menait la charge depuis avril 2014 dans les dossiers de la Sécurité publique — parmi lesquels celui de l’Unité permanente anticorruption.

Le député de Matane-Matapédia avait envie d’assumer de nouvelles responsabilités, dit-on. Son vœu aurait donc été exaucé.

Véronique Hivon

Le député Sylvain Gaudreault, de la circonscription de Jonquière, fait partie de ceux qui prendront du galon.

De façon générale, le chef du Parti québécois entendrait, avec ce remaniement interne, mettre en évidence des députés de la génération X.

Dimanche, Jean-François Lisée a annoncé que la députée Véronique Hivon était promue «vice-chef» du PQ. Ses fonctions parlementaires ne devraient cependant pas changer dans l’opération qui sera annoncée vendredi. Elle est entre autres porte-parole en matière de famille.