Les militants de la CAQ votent pour un troisième bain pour les aînés

SHERBOOKE — Les militants caquistes réunis en conseil général samedi ont voté en faveur d’un troisième bain pour les résidents des centres d’hébergement et de soins de longue durée (CHSLD), malgré les réticences du député responsable du dossier, François Paradis.

D’ailleurs, celui-ci a précisé que le parti n’était pas «lié» à la proposition, qui a été adoptée par une large majorité des militants.

Environ 600 sympathisants caquistes sont réunis à Sherbrooke ce week-end. Ils jettent les bases de la prochaine plateforme électorale du parti, en vue des élections générales d’octobre 2018.

Ils ont jugé bon de biffer le chiffre «deux» pour le remplacer par «trois» bains dans la proposition suivante: «La Coalition avenir Québec (CAQ) propose de renforcer la reconnaissance des CHSLD comme milieu de vie de qualité et d’instaurer un cadre normatif pour assurer aux personnes qui y résident au minimum trois bains ou douches par semaine, de doubler le budget des repas, tout en offrant des repas nutritifs, diversifiés et appétissants et mettre en place toutes autres mesures, telles qu’augmenter les ressources humaines, afin de leur assurer une qualité de vie respectueuse et humaine», peut-on lire.

S’il s’engage formellement à doubler le budget des repas, le député Paradis est beaucoup moins tranché sur la question des bains.

Il a pris le micro pour exprimer certaines réserves, qu’il a plus tard répétées en impromptu de presse. Premièrement, certaines personnes ne veulent pas ou ne peuvent pas prendre trois bains par semaine.»On va analyser les moyens que l’on a, a-t-il dit. Tout ce que l’on permet, c’est à des militants de pouvoir exprimer leur vision. [...] Ça n’attache pas à une décision finale.»

Il a rappelé que le Québec vit actuellement une pénurie de main-d’oeuvre, qui se traduit par une difficulté à recruter un nombre suffisant de préposés aux bénéficiaires.

«Ça prend des ressources supplémentaires, a-t-il dit. Ça fait partie de nos préoccupations.»

Le ministre de la Santé réagit

De Québec, où il prend part au congrès du Parti libéral du Québec (PLQ), le ministre de la Santé, Gaétan Barrette a accusé la CAQ de «faire du populisme».

«Le débat a eu lieu. Les experts considèrent qu’on est tout à fait à la bonne place avec un deuxième bain, a-t-il déclaré.

«Posez-leur la question pourquoi pas cinq, pourquoi pas sept? [...] Ça coûte des sous, ça.»

M. Barrette annonçait le 20 septembre dernier un investissement récurrent de 36 millions $ pour l’ajout d’un deuxième bain par semaine pour les résidents des CHSLD.

Il a affirmé que cela entraînerait l’embauche de 600 préposés aux bénéficiaires à temps plein «le plus tôt possible». Le ministre n’a pas caché que le succès de cette annonce était «tributaire de la disponibilité de la main-d’oeuvre».

La proposition de la CAQ, «c’est de la poudre aux yeux, a-t-il dit. Il y a une difficulté à recruter pour des raisons évidentes, alors eux promettent une chose encore une fois qui ne tient pas la route et qu’ils savent qu’ils ne vont pas réaliser.

«Ce n’est pas sérieux.»