Le PQ demande un recomptage dans Ungava

Parce qu’il soupçonne des «erreurs de transcription», le Parti québécois (PQ) demande que les votes du 1er octobre soient recomptés dans Ungava, la circonscription qui couvre tout le Nord-du-Québec.

Les erreurs seraient multiples, selon le PQ, qui a perdu l’élection aux mains de la Coalition avenir Québec (CAQ) par 44 voix. Par exemple, un nombre total de bulletins de vote inscrit sur un décompte officiel qui n’égale pas le nombre total de bulletins dans la boîte. «Il y a eu plusieurs irrégularités réparties dans plusieurs sections de vote», indique Yannick Grégoire, porte-parole du parti.

Cette demande de recomptage survient plus d’une semaine après les élections du 1er octobre. «C’est une question de géographie. Ungava, ça couvre un territoire immense, alors ça a pris plus de temps qu’ailleurs de rassembler toutes les boîtes de scrutin», précise M. Grégoire. 

C’est le candidat péquiste Jonathan Mattson qui a déposé une demande de recomptage judiciaire mardi, au palais de justice de Rouyn-Noranda. Un pépin technique l’a empêché de le faire au palais de justice de Chibougamau. 

La lutte a été très chaude entre le PQ, la CAQ et le Parti libéral du Québec (PLQ) dans cette circonscription où seulement 31 % des électeurs se sont prévalus de leur droit de vote. Le caquiste Denis Lamothe l’a remporté avec un total de 2271 voix. Une avance de seulement 44 voix sur le péquiste Jonathan Mattson et de 133 voix sur le député libéral sortant Jean Boucher. 

Sur sa page Facebook, M. Mattson avait félicité son adversaire quelques heures après le dévoilement des résultats et disait vouloir retourner à son travail de directeur de la Société des alcools du Québec de Chibougamau. Il souhaite maintenant avoir le cœur net quant à sa défaite ou à sa victoire. 

Le caquiste Denis Lamothe, nouveau en politique, est un policier retraité de la Sûreté du Québec qui a travaillé dans des communautés autochtones d’Ungava pendant huit ans. 

Si ce recomptage est autorisé par un juge, il s’agirait du troisième à l’échelle du Québec. Des tribunaux ont déjà approuvé les demandes de recomptage du PQ dans Gaspé et du PLQ aux Îles-de-la-Madeleine.