Un autobus de journalistes est passé sous l'une des ailes de l'avion de Justin Trudeau, non sans faire quelques dommages au passage, mercredi soir.

L’avion de Justin Trudeau endommagé par un autobus

VANCOUVER - La campagne électorale de Justin Trudeau est prête à décoller, une seconde fois.

La caravane du Parti libéral du Canada va pouvoir reprendre son envol, plus tard jeudi, après que son avion nolisé eut été endommagé mercredi soir quand un autobus l’a accroché sur le tarmac de l’aéroport de Victoria, en Colombie-Britannique.

L’autobus qui transportait les représentants des médias entre l’aéroport et leur hôtel s’est approché trop près de l’avion, causant des dommages visibles sous l’aile en l’accrochant.

Des membres de l’organisation de la campagne libérale ont confirmé qu’un nouvel appareil d’Air Transat avait été nolisé. Le nouvel avion ne sera toutefois pas décoré des couleurs du parti et du nom «Trudeau».

L’horaire du chef libéral est plutôt chargé pour le deuxième jour de campagne. Il doit notamment s’arrêter à Kamloops, Edmonton et Trois-Rivières.

Une chose est sûre, c’est que Justin Trudeau ne passera pas par Toronto, où ses adversaires vont participer à un premier débat. Andrew Scheer du Parti conservateur, Jagmeet Singh du NPD et Elizabeth May du Parti vert vont s’affronter dans un débat télévisé en anglais organisé par le magazine «Maclean’s» et le réseau Citytv.

+

Des égratignures étaient visibles sous une aile de l'avion de Justin Trudeau après un contact avec  un autobus, mercredi soir.
AbonnezvousBarometre