La ministre du Patrimoine canadien, Mélanie Joly

Langues officielles: Joly se réjouit de l'argent pour son plan d'action

OTTAWA — La ministre du Patrimoine canadien, Mélanie Joly, se félicite du fait que son plan d'action sur les langues officielles sera accompagné d'une enveloppe de 400 millions $, même si ce montant est inférieur aux attentes de certains.

La somme d'argent, dévoilée dans le budget qui a été déposé mardi par le ministre des Finances, Bill Morneau, est en deçà des attentes formulées par la Fédération des communautés francophones et acadienne (FCFA).

Tout juste avant la présentation du budget, on pouvait lire sur le compte Twitter de l'organisation qu'elle avait «chiffré à 575 millions $ l'investissement nécessaire pour freiner l'érosion de nos communautés après [plus de] 10 ans sans augmentation de l'appui du gouvernement».

Le président de la FCFA, Jean Johnson, a prudemment réagi à l'annonce d'une enveloppe plus modeste, déclarant par voie de communiqué qu'il «faut voir maintenant dans le détail» où iraient les 400 millions $.

La ministre Joly, pour sa part, a fait valoir que les sommes allongées étaient tout sauf modestes. Elle a soutenu qu'il s'agissait du «plus gros réinvestissement en 15 ans» et que cela aurait «des impacts concrets au sein de nos communautés».

«C'est la première fois depuis le plan Dion qu'on amène de la nouvelle argent (sic) pour soutenir nos communautés linguistiques en situation minoritaire», a-t-elle plaidé en mêlée de presse, mercredi après-midi.

La ministre responsable de l'enjeu des langues officielles faisait référence au plan d'action gouvernemental déposé en 2003 par l'ex-député et ministre libéral Stéphane Dion, qui pilotait le dossier du bilinguisme à l'époque.

Selon ce que prévoit le budget fédéral, le plan d'action quinquennal 2018-2023 de Mélanie Joly sera assorti d'une enveloppe de 400 millions $ à compter de l'an prochain, puis de 88,4 millions $ par année par la suite.

Les mesures clés seront mises en place par Patrimoine canadien, Emploi et Développement social Canada, Santé Canada, Agence de la santé publique du Canada, Statistique Canada et Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada, d'après ce qui est stipulé dans le budget Morneau.

L'enveloppe de 400 millions $ servira notamment à financer les organismes communautaires, les activités culturelles, artistiques et patrimoniales ainsi que les stations de radio et les journaux dans les communautés linguistiques en situation minoritaire.

Au Québec, elle financera «l'amélioration de l'accès aux services par les communautés d'expression anglaise (?) dans leur langue officielle», selon ce qui est précisé dans le budget fédéral présenté mardi.

La ministre du Patrimoine canadien doit dévoiler sous peu les contours précis du plan d'action, qu'elle promet ambitieux. «J'ai toujours dit qu'il fallait avoir un plan d'action robuste, plus qu'une simple feuille de route comme c'était sous l'ère conservatrice», a-t-elle indiqué.