Vincent Marissal

L’ancien journaliste Vincent Marissal pourrait représenter Québec solidaire

L’ancien journaliste à La Presse Vincent Marissal discute avec Québec solidaire pour se présenter sous les couleurs du parti aux prochaines élections, a confirmé mercredi matin le co-porte-parole du parti Gabriel Nadeau-Dubois.

Des rumeurs courent également à l’effet que Québec solidaire ait offert à l’ex-chroniqueur de se présenter dans la circonscription de Rosemont, actuellement détenue par le chef péquiste Jean-François Lisée. 

M. Nadeau-Dubois n’a toutefois pas voulu confirmer le fait que M. Marissal se présenterait assurément au prochain scrutin, ni sur la circonscription qu’il convoiterait. 

«Le contenu de nos discussions, pour le moment, est privé. [...] On n’étalera pas sur la place publique comment ça se passe nos discussions», a réagi M. Nadeau-Dubois à l’Assemblée nationale. 

En réaction mercredi matin, M. Lisée a dit être confiant de l’emporter peu importe l’adversaire qui lui fera face. 

«S’il devait décider de se présenter dans un comté péquiste, bien, ça nous dirait quelque chose sur le réel objectif de Québec solidaire», a commenté M. Lisée. «Mais posons l’hypothèse que M. Marissal fasse une bonne campagne dans Rosemont, le seul résultat vraisemblable, c’est qu’il donne le comté aux libéraux. Ça, ce serait sa contribution au bien commun, donner Rosemont aux libéraux s’il performe», a-t-il poursuivi. 

«S’il veut contribuer au bien commun, [il devrait] se présenter contre un des 21 ministres ou députés libéraux de l’île de Montréal. Il y en a encore plus à Laval, puis il y a des caquistes dans les couronnes», a ajouté M. Lisée. Celui-ci n’écarte pas la possibilité d’accueillir M. Marissal au Parti québécois, si ce dernier se montrait intéressé, a fait valoir Jean-François Lisée mercredi matin. 

Le co-porte-parole de Québec solidaire Gabriel Nadeau-Dubois a écarté toute accusation selon laquelle le parti aurait voulu présenter un «candidat vedette» dans le comté actuellement détenu par le Parti québécois. 

M. Nadeau-Dubois n’avale pas non plus que le chef péquiste y voit une tentative de diviser le vote dans sa circonscription, advenant une bataille entre Jean-François Lisée et Vincent Marissal. «Ce n’est pas à M. Lisée de dicter la stratégie électorale de Québec solidaire», a répondu le député de Gouin. 

Au dernier scrutin, en 2014, Jean-François Lisée avait récolté une majorité des suffrages (34 %), contre près de 19 % pour le candidat solidaire. Le Parti libéral avait terminé deuxième, avec près de 30 % des appuis. 

Le Soleil a tenté plusieurs fois de contacter M. Marissal durant la journée de mercredi, en vain. 

L’ancien chroniqueur, qui a quitté La Presse en juin 2017, travaille désormais pour une firme de relations publiques et gouvernementales. Il a aussi déjà oeuvré comme journaliste au Soleil

Caroline Proulx à la CAQ

Caroline Proulx

La Coalition avenir Québec a recruté l’animatrice et commentatrice Caroline Proulx, qui se présentera dans la circonscription de Berthier, située dans Lanaudière, selon ce qu’a appris Radio-Canada mercredi. La candidate fera donc face au député péquiste actuel, André Villeneuve. 

Celle qui est bien connue du paysage médiatique québécois tentera de reconquérir la circonscription, qui a été perdue par l’ADQ en 2007 aux mains du Parti québécois.