La semaine politique

André Drolet récidive

Vous vous souvenez des André Drolet Facts? Ce sont ces blagues qui ont surgi sur le Web en 2014, après que le député de Jean-Lesage eut dit qu’il se souvenait avoir vu jouer Jean Béliveau pour les As de Québec, bien qu’il n’était pas encore né à cette époque. La mémoire du député s’est encore embrouillée ou a pris un raccourci cette semaine. À l’annonce des Lab-école, M. Drolet a dit à l’assistance qu’il avait fréquenté l’école de la Grande-Hermine, dans Limoilou, quand il était petit. Impossible, car elle a été construite il y a 10 ans! Il devait bien sûr parler de l’ancienne école Saint-François d’Assise, qui s’élevait autrefois sur le même terrain. 

***

Homonymie

Quand une homonymie vire au quiproquo, il y a de quoi rire. Pourtant, le sujet était grave. Il était question d’un triste CHSLD à Sainte-Dorothée. Le péquiste Harold LeBel commençait à en avoir assez d’entendre la ministre Francine Charbonneau s’en remettre à «monsieur le maire». Il ne comprenait pas ce que le maire de la municipalité venait faire dans cette histoire. Nous non plus, d’ailleurs. Et la ministre a fini par comprendre que personne ne comprenait. Pas «monsieur le maire»: «monsieur Lemaire», le président du comité des résidents, a-t-elle fini par expliquer. «C’est comme ça qu’il s’appelle, que voulez-vous que je vous dise?»

***

Raymond, ray-Mont…

Marie France Trudel est la candidate du Parti libéral du Québec dans la circonscription de Montmorency. Elle a rendu hommage lundi à l’actuel député de Montmorency, Raymond Bernier. Vrai qu’il connaît la circonscription comme le fond de sa poche et que tout le monde ou presque connaît Raymond dans ce coin de pays. Raymond… Montmorency. À voix haute, on entend l’assonance. Mme Trudel n’a donc fait ni une ni deux et a rebaptisé l’espace d’un instant la circonscription «Raymontmorency». 

***

À court de mots

Jean-François Lisée a toujours le verbe facile. Enfin, presque toujours. Le chef péquiste a eu un moment d’hésitation suivi d’un silence mardi au Salon bleu, qui a surpris tout le monde. Il était en train de discourir sur les tarifs que le président des États-Unis, Donald Trump, impose sur l’acier et l’aluminium canadiens. Alors qu’il cherchait à qualifier M. Trump, on a eu l’impression qu’il a tourné sa langue sept fois dans sa bouche avant de dire qu’il est quelqu’un «d’imprévisible». C’est le moins qu’on puisse dire.