La Coalition avenir Québec est en train de doubler le PQ dans Chicoutimi. Le parti politique a déjà présenté deux candidats aux Saguenay-Lac-Saint-Jean. Sur la photo, Éric Girard et François Tremblay entourent François Legault.

La CAQ gagne en popularité

La Coalition avenir Québec est en train de doubler le PQ dans Chicoutimi. On ne peut l’affirmer avec certitude, mais une question posée lors du sondage sur les intentions de vote dans le comté fédéral de Chicoutimi-Le Fjord révèle une tendance.

Oui, il faut être très prudent, car l’échantillon de la circonscription fédérale chevauche d’autres comtés au provincial, notamment Dubuc. Sur les 402 répondants, 280 sont de Chicoutimi. On ne peut donc accorder aux résultats la marge d’erreur de +/-4,9 %, mais selon Raynald Harvey, c’est quand même un bon indicateur que la tendance notée au niveau provincial déteint sur Chicoutimi.

Ainsi, la coalition avenir Québec jouit d’une certaine avance sur le Parti québécois, qui détient Chicoutimi sans interruption depuis 1973, avec 26,4 % contre 22,4 %. Suit le Parti libéral, qui n’y a pas fait élire de député depuis 1936, avec 19,5 %, puis Québec solidaire à 9,1 %. Après répartition des 18,8 % d’indécis, les chiffres grimpent à 33,6 %, 28,5 %, 24,8 % et 11,6 % respectivement.

Raynald Harvey sent bien la vague qui s’annonce, d’autant plus que la CAQ n’a même pas encore de candidat dans Chicoutimi. « Au Québec, le parti va chercher 40 % de l’électoral francophone. C’est gros », note M. Harvey. Normand Boivin