Lors de la reprise des débats parlementaires, mardi, la députée solidaire du centre-ville de Québec, Catherine Dorion, a repris où elle avait laissé en pourfendant de ses meilleures formules-chocs le gouvernement de la Coalition avenir Québec (CAQ) et son projet de tunnel entre Québec et Lévis.
Lors de la reprise des débats parlementaires, mardi, la députée solidaire du centre-ville de Québec, Catherine Dorion, a repris où elle avait laissé en pourfendant de ses meilleures formules-chocs le gouvernement de la Coalition avenir Québec (CAQ) et son projet de tunnel entre Québec et Lévis.

La CAQ «a choisi le béton», fustige Dorion

Olivier Bossé
Olivier Bossé
Le Soleil
«S’allier avec un parti de droite antiféministe et anticlimat, tout ça pour construire un gros tunnel elvis-grattonnien, hein? Parce que papa O’Toole nous donnerait 4 milliards $ pour le troisième lien, donc on ne vendra pas notre âme pour l’argent du fédéral sauf pour le troisième lien, c’est ça qu’il faut comprendre.»