Plusieurs semaines plus tard, le groupe apprenait la date du débat des chefs en anglais, aussi fixée pour le 7 octobre.

Élections: le débat des chefs en anglais diffusé en même temps que d'autres débats

OTTAWA — Le débat des chefs en anglais à l'occasion des prochaines élections fédérales se déroulera le même soir qu'une centaine de débats organisés dans l'ensemble du pays pour discuter d'environnement.

GreenPAC, un organisme sans but lucratif et non partisan qui a pour objectif d'élire des candidats favorables à l'environnement, a annoncé au début du mois de juin qu'il contribuerait à organiser des débats environnementaux dans les circonscriptions en vue du 7 octobre.

Plusieurs semaines plus tard, le groupe apprenait la date du débat des chefs en anglais, aussi fixée pour le 7 octobre.

Tenir les débats en même temps obligerait les électeurs à diviser leur attention ou à ne regarder qu'un seul débat en direct, potentiellement au détriment des deux événements qui espèrent atteindre le plus large public possible.

La directrice générale de GreenPAC a indiqué qu'après une discussion avec la Commission aux débats des chefs, il est devenu clair que la date ne changera pas.

Sabrina Bowman a dit comprendre que la commission soit limitée par des contraintes, mais elle aurait espéré plus de flexibilité.

«Bien qu'ils se soient excusés, ils n'étaient pas vraiment disposés à bouger», a-t-elle indiqué en entrevue, jeudi.

Le directeur général de la commission a déclaré que celle-ci était disposée à contribuer au succès des débats de GreenPAC, «ou de tout autre débat», sans pour autant changer les dates.

Michel Cormier n'a pas précisé si la commission avait pris en compte les dates des autres débats pour en établir le calendrier.

Les deux parties tentent maintenant d'évaluer leurs options pour résoudre ce conflit d'horaire.

«En fin de compte, nous essayons tous les deux de faire la même chose: nous voulons que les Canadiens s'engagent dans la démocratie», a indiqué Mme Bowman.

Elle a dit que GreenPAC discutait avec les organisateurs locaux pour déterminer s'ils devraient déplacer les dates de leurs centaines d'événements.

Plus de 50 groupes locaux organisant des débats ont déjà réservé des salles pour le 7 octobre, et changer la date nécessiterait des efforts considérables, a souligné Mme Bowman.