Maxime Bernier à sa sortie du caucus conservateur à Ottawa, mercredi.

Des militants conservateurs défendent Maxime Bernier

OTTAWA — Quelques jours après son exclusion du cabinet fantôme des conservateurs pour son opposition à la gestion de l’offre, le député Maxime Bernier a reçu l’appui de plusieurs militants qui ont ouvert leur portefeuille pour réclamer qu’il soit réintégré à son poste.

Dans un courriel envoyé à ses partisans vendredi matin, M. Bernier dit être «abasourdi» d’avoir recueilli 30 000 $ en 24 heures pour l’aider à payer sa dette contractée lors de la course à la direction qu’il a menée en 2017.

Jeudi matin, M. Bernier avait écrit un courriel à ses militants pour leur demander s’ils voulaient qu’il «continue de défendre [les] principes conservateurs pour davantage de liberté et pour un gouvernement plus petit à Ottawa». Le député avait été relevé de ses fonctions de porte-parole de l’opposition officielle en matière d’innovation, mardi soir.

Le site Rebel Media a aussi lancé une pétition sur son site pour réclamer le retour de M. Bernier et exhorter le parti à repenser sa position sur la gestion de l’offre.

Le chef conservateur Andrew Scheer a exclu Maxime Bernier après avoir découvert que le député avait partagé sur son site Internet le chapitre de son prochain livre sur la gestion de l’offre, et ce, même s’il avait promis au chef et au caucus conservateurs qu’il n’en ferait plus la promotion.

Un porte-parole de M. Scheer a déclaré que le chef ne souhaitait pas commenter la collecte de fonds initiée par M. Bernier. Il a ensuite redirigé La Presse canadienne vers le communiqué de M. Scheer transmis mercredi, dans lequel il disait qu’il s’attendait à ce que les députés respectent leur promesse.

«Vous pouvez être assuré que la réponse a été clairement entendue!», a déclaré M. Bernier dans son courriel.

«Montrons à tous combien il y a d’appui pour une voix conservatrice cohérente et fondée sur des principes à Ottawa.»