«On garde le crucifix», a déclaré vendredi le premier ministre François Legault en notant qu’il s’agit d’«un objet patrimonial important».
«On garde le crucifix», a déclaré vendredi le premier ministre François Legault en notant qu’il s’agit d’«un objet patrimonial important».

Assemblée nationale: le crucifix restera là où il est

Jean-Marc Salvet
Jean-Marc Salvet
Le Soleil
Le premier ministre François Legault a mis un stop aux spéculations : le crucifix trônant au-dessus du fauteuil du président de l’Assemblée nationale ne sera pas décroché.