La candidate caquiste dans Chicoutimi, Andrée Laforest.

Andrée Laforest: une école pour les entrepreneurs

La candidate de la Coalition avenir Québec (CAQ) dans Chicoutimi, Andrée Laforest, y va d’un premier engagement de campagne. Elle propose la création d’une école d’entrepreneuriat à Saguenay sur le modèle de celle créée en Beauce par Marc Dutil, si elle devient députée le 1er octobre prochain.

Lors d’un point de presse, Mme Laforest a déclaré que beaucoup de jeunes de 18 à 34 ans de la région sont attirés par l’idée de créer leur propre entreprise, mais qu’ils se butent souvent à toutes sortes de difficultés lorsqu’ils décident d’aller de l’avant. Selon elle, plusieurs jeunes entrepreneurs lâchent prise un an après la création de leur entreprise parce qu’ils ont des carences dans la gestion des ressources financières, des ressources humaines et autres.

La création d’une école d’entrepreneuriat au Saguenay-Lac-Saint-Jean, en collaboration avec des institutions collégiales ou l’UQAC, permettrait de stimuler davantage l’entrepreneuriat tout en favorisant le transfert d’expérience. Elle ajoute que la création d’un cours d’économie financière entrepreneuriale s’adressant aux étudiants de secondaire 5 constituerait un stimulant supplémentaire puisque, selon les données fournies, près de 34 % des 18 à 34 ans ont déjà manifesté l’intention de créer ou de reprendre une entreprise.

Mme Laforest, elle-même en affaires puisqu’elle dirige deux garderies, a mentionné que la région doit aller de l’avant avec cette initiative susceptible de créer de l’emploi. « Ma fille voulait étudier en commerce dans la région. Elle a dû aller étudier à l’Université Laval en administration option commerce parce que les vieux partis n’ont jamais pu créer un écosystème entrepreneurial pour les entreprises régionales », conclut-elle.