Agnès Maltais avait déjà proposé ce type d’enquête l’an dernier, lors du décès d’Éloïse Dupuis (photo).

Agnès Maltais réclame une enquête sur l’endoctrinement

Le rapport du coroner sur le décès d’Éloïse Dupuis, membre des Témoins de Jéhovah, était «prévisible» selon Agnès Maltais. La députée péquiste réclame plutôt une enquête plus large sur l’endoctrinement religieux et son impact dans les hôpitaux.

«Il faut comprendre le phénomène. Cette jeune femme-là a été endoctrinée à refuser les transfusions sanguines dès son plus jeune âge», explique Mme Maltais en entrevue.

«Il y a des sectes qui incrustent des comportements qui sont à risque pour la santé et qui amènent même à la mort. À tous les ans, on entend des histoires de Témoins de Jéhovah qui meurent alors que ça aurait pu être évité. Il faut s’en préoccuper. Il est temps d’avoir un autre regard là-dessus», ajoute-t-elle. 

Une proposition qui a immédiatement été écartée en chambre mercredi par le ministre de la Santé Gaétan Barrette, qui soutient que Mme Maltais «dépasse les bornes». «Nous sommes dans une société de droit, et je considère dangereux de même évoquer la possibilité que nous allions intervenir dans le choix des citoyens qui est garanti dans nos chartes d’accepter ou non un traitement.»

Mme Maltais plaide que la liberté religieuse est parfois restreinte, pour différentes raisons. Par exemple, la polygamie est interdite au Canada. «Aussitôt qu’on touche aux questions religieuses, les libéraux se cachent en dessous de la charte (des droits)», lance-t-elle. 

La députée ne souhaite pas un «débat public» sur la question, mais une réflexion en profondeur sur la question, par des experts qui pourraient amener des solutions tangibles et des lignes de conduite pour le personnel médical. Mme Maltais avait déjà proposé ce type d’enquête l’an dernier, lors du décès de Mme Dupuis.