Jean-Pierre Blackburn propose de puiser dans le budget de Promotion Saguenay.

Jean-Pierre Blackburn veut créer Saguenay-Médic

S'il est élu, le candidat indépendant à la mairie de Saguenay, Jean-Pierre Blackburn, aimerait créer Saguenay-Médic.
Le modèle s'inspirerait de Jonquière-Médic, un service de médecins à domicile né il y a 35 ans, et couvrirait les arrondissements de Chicoutimi et de La Baie. Jean-Pierre Blackburn a fait part de ses intentions à ce sujet lors d'une conférence de presse tenue à son nouveau local électoral du boulevard du Saguenay, à Chicoutimi, vendredi.
Le candidat Blackburn estime que la santé de la population, particulièrement celle des enfants et des aînés, est un enjeu important et que le service à domicile serait fort utile et apprécié.
« C'est possible à Jonquière. Ça pourrait être possible à Chicoutimi et à La Baie [...]. Il s'agira d'un investissement en santé qui contribuera grandement à améliorer la qualité de vie de nos citoyens », a formulé l'aspirant au titre de maire de Saguenay, qui, s'il remporte la faveur populaire le 5 novembre, souhaite discuter de son projet avec le prochain conseil.
Pour démarrer le service, Jean-Pierre Blackburn propose de puiser 420 000 $ à même le budget de Promotion Saguenay. Cette somme, dit-il, servirait à l'acquisition de véhicules, d'appareils téléphoniques et de tout l'équipement nécessaire au démarrage du service et au support logistique. Questionné au sujet du mandat de Promotion Saguenay, lequel n'a rien à voir avec la santé, mais bien avec le développement économique, Jean-Pierre Blackburn a expliqué que la somme investie ne serait pas récurrente. Une fois en place, Saguenay-Médic fonctionnerait grâce à des dons du public amassés dans le cadre de campagnes de financement, un peu comme le fait l'organisme sans but lucratif (OSBL) jonquiérois.
Temps durs
À Jonquière, la survie du service de médecins à domicile a été compromise l'an dernier, dans la foulée de la mise en place des nouvelles ententes de rémunération entre le ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec et la Fédération des médecins omnipraticiens (FMOQ). La population est descendue dans la rue pour manifester en faveur du maintien de Jonquière-Médic, unique en province.
En octobre dernier, en raison d'une baisse de revenus et pour des motifs de gestion des ressources humaines liés à l'application de la loi 20, le CA a pris la décision de retirer un deuxième véhicule dont l'entrée en service était prévue au cours des prochains jours. Aujourd'hui, Jonquière-Médic poursuit ses activités, grâce à l'implication d'une équipe médicale et administrative qui porte le service à bout de bras.
Une douzaine de médecins nécessaires
Pour que le projet se concrétise, l'implication volontaire d'une douzaine de médecins de Chicoutimi et de La Baie est essentielle. Jean-Pierre Blackburn demeure convaincu que si les bons mécanismes de soutien sont mis en place pour leur faciliter la tâche, les professionnels de la santé voudront joindre l'aventure.
Le candidat croit également que la présence d'étudiants en médecine à l'UQAC pourrait contribuer au succès de Saguenay-Médic.
Actuellement, les omnipraticiens de Chicoutimi et de La Baie peinent à voir tous les patients de leurs territoires. Après vérification auprès du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS), Chicoutimi compte 2933 patients orphelins, contre 1599 à La Baie. Le nombre de généralistes en poste dans les deux arrondissements correspond au «quota» fixé par le plan régional d'effectifs médicaux (PREM). Conseillère en communications, Amélie Gourde précise que le CIUSSS a même puisé dans le volet discrétionnaire du PREM cette année pour doter La Baie de deux médecins de plus et d'en ajouter un à Chicoutimi, le tout dans le but d'améliorer l'accès.
Jean-Pierre Blackburn a rencontré des représentants de Jonquière-Médic et demeure aujourd'hui convaincu que le modèle peut être reproduit avec succès. Il songe à solliciter une rencontre avec les autorités de santé en région pour discuter du dossier.