Dominic Gagnon, chef du Parti des citoyens de Saguenay, souhaite élargir la plage d’activités gratuites offertes aux moins de 18 ans. Il était notamment accompagné de son père, Claude, pour en faire l’annonce en point de presse.

Gagnon promet plus d'activités gratuites pour les jeunes

Dans le but de développer de saines habitudes de vie chez les moins de 18 ans et permettre un meilleur accès aux infrastructures, le chef du Parti des citoyens de Saguenay (PCS), Dominic Gagnon, souhaite élargir la plage d’activités gratuites offertes aux jeunes.

Lors d’un point de presse tenu vendredi matin, M. Gagnon, accompagné de ses parents, Claude Gagnon, ex-directeur d’école, et Micheline Dionne, ex-enseignante, a rappelé que le comité exécutif avait décrété la gratuité pour les activités de ski de fond, de raquette et les bains libres pour les jeunes de douze ans et moins.

Or, un conseil municipal dirigé par M. Gagnon étendrait cette mesure à un plus grand nombre de sports dans une tranche d’âge qui concernerait les 18 ans et moins. Il a cité notamment le ski alpin, la location de glace pour les équipes de moins de 18 ans et le patinage libre. M. Gagnon a démontré également de l’ouverture pour des activités gratuites dans le secteur culturel sans préciser davantage.

Estimant oeuvrer dans la foulée de l’athlète Pierre Lavoie et avec «l’appui» du député péquiste de Lac-Saint-Jean, Alexandre Cloutier, le chef du PCS affirme que la santé de la population passe par le milieu de l’éducation et les saines habitudes de vie.

Selon lui, à l’ère des loisirs numériques, les jeunes du Québec sont de plus en plus confrontés à des problèmes d’obésité parce qu’ils ne bougent pas assez. Il est du devoir des municipalités de s’impliquer avec d’autres partenaires pour contribuer à la résolution du problème.

En ce qui a trait au manque à gagner ou aux coûts que devra assumer Saguenay dans le cadre de cette mesure, M. Gagnon croit que les montants en jeux se situent aux environs de 250 000 $ à 300 000 $, tout en affirmant que peu importe le coût, la municipalité devra assumer la facture.