Policiers du SPS infectés à la COVID-19: Josée Néron prend la situation au sérieux 

Anne-Marie Gravel
Anne-Marie Gravel
Le Quotidien
La mairesse de Saguenay prend au sérieux la détection de deux cas d’infection à la COVID-19 parmi les policiers de la ville. Des mesures sont mises en place afin de limiter les dégâts et Josée Néron est claire; la situation n’altère en rien les services à la population.

La mairesse de Saguenay, Josée Néron, a réagi lundi matin à l’annonce que deux policiers du Service de police de Saguenay (SPS) ont reçu dimanche un diagnostic positif de coronavirus. 

«Je prends cette situation au sérieux. Nous sommes en discussion avec les responsables de la Santé publique, du Service de police de Saguenay et de notre Comité de gestion des mesures d’urgence afin de déterminer les mesures à mettre en place pour les jours à venir», affirme la mairesse dans une brève déclaration transmise par courrier électronique. 

En plus d’assurer que tout est mis en oeuvre afin d’éviter une transmission au sein du service, la mairesse se veut rassurante quant au bon fonctionnement du SPS. 

«Même si quelques membres de notre corps policier se trouvent en isolement, Saguenay est en mesure d’assurer les services habituels et essentiels pour notre population », a-t-elle assuré.

Rappelons qu’en plus des deux policiers, 13 membres du personnel du Service de police de Saguenay sont en isolement depuis dimanche. 

À LIRE AUSSI: Deux policiers de Saguenay attrapent la COVID-19