Le remaniement ministériel annoncé hier par le premier ministre canadien Justin Trudeau contient beaucoup de surprises, estime la députée néo-démocrate Karine Trudel.

Plusieurs surprises pour Karine Trudel

La députée néo-démocrate de Jonquière, Karine Trudel, est surprise des changements apportés par le premier ministre Justin Trudeau à son cabinet un peu plus d'un an après sa formation.
En entrevue en fin d'après-midi, mardi, Mme Trudel avait peine à croire que le ministre des Affaires étrangères, Stéphane Dion, ne siégeait plus au cabinet et avait pris la décision de quitter la politique après avoir refusé un poste d'ambassadeur. «M. Dion, c'était un gros nom pour le Parti libéral du Canada. C'est un homme qui avait de l'expérience et j'apprends qu'il quitte la politique. Lui faire quitter son poste de ministre, c'est un gros coup. Je suis surprise d'apprendre la nouvelle», affirme Mme Trudel.
Commentant la nomination de François-Philippe Champagne au poste de ministre du Commerce international, Mme Champagne trouve intéressante la nomination puisqu'elle reconnaît dans le député de la Mauricie son dynamisme. «J'ai hâte de voir s'il va répondre à la question de l'établissement de nouveaux plans de garantie pour venir en aide à l'industrie forestière. J'espère que M. Champagne sera à la hauteur de la situation afin de protéger les emplois aux usines Kénogami et Dolbeau qui produisent du papier surcalandré.»
Dans le cas du départ de la politique du ministre John McCallum, nommé ambassadeur en Chine, Mme Trudel le considérait comme un ministre actif et elle se demande si son départ ne serait pas relié à des dissidences importantes au sein du cabinet.
En conclusion, Mme Trudel déplore que le changement de responsabilité de la ministre Maryam Monsef, qui occupait le poste de ministre des Institutions démocratiques, ait été qualifié de rétrogradation parce qu'elle occupe maintenant le poste de ministre de la Condition féminine. «M. Trudeau aurait pu nommer une députée nouvelle et la nommer à ce poste. Pour moi qui ai à coeur les valeurs féminines, utiliser ces propos, ce n'est pas correct», conclut-elle.
Lemieux pas disponible
Du côté du député de Chicoutimi-Le Fjord, Denis Lemieux, son attaché politique, Pierre Audy, a mentionné qu'il ne serait pas disponible pour commenter les changements apportés pour les deux prochains jours.
Parmi les autres réactions obtenues par voie de communiqué, la Fédération des producteurs forestiers du Québec a dit espérer que le nouveau ministre Champagne saura comprendre les producteurs dans le cadre des prochaines négociations pour le renouvellement de l'entente de libre-échange canado-américaine.