Toutes ces munitions ont été découvertes en environ deux mois au centre de tri de Roberval à l’automne 2019.
Toutes ces munitions ont été découvertes en environ deux mois au centre de tri de Roberval à l’automne 2019.

Plusieurs munitions d’armes à feu trouvées au centre de tri de Roberval: un rappel s’impose

Anne-Marie Gravel
Anne-Marie Gravel
Le Quotidien
Le grand nombre de munitions d’armes à feu découvertes au centre de tri de Roberval année après année force la Régie des matières résiduelles du Lac-Saint-Jean à lancer un rappel clair à la population en cette période de chasse: les munitions d’armes à feu, ça ne va pas dans le bac bleu.

Chaque année, plusieurs objets dangereux tels que des balles, des munitions, des cartouches ou des explosifs se retrouvent au centre de tri de Roberval lors de la période de la chasse. Leur présence sur la chaîne de tri peut causer de graves accidents. 

Toutes ces munitions ont aussi été découvertes en environ deux mois au centre de tri de Roberval à l’automne 2019.

«Chaque année, il faut faire un petit rappel aux gens, les sensibiliser pour éviter qu’une catastrophe arrive, déplore Mélanie Simard, directrice des communications de la Régie des matières résiduelles du Lac-Saint-Jean. Les gens ont tendance à oublier qu’il y a des employés derrière la démarche de tri. On trouve des seringues, des couches souillées et à l’automne, pendant la période de la chasse, des munitions. Il faut vraiment faire attention à ce qu’on met dans le bac bleu.» 

La Régie des matières résiduelles du Lac-Saint-Jean rappelle que pour disposer adéquatement et gratuitement des balles, des munitions, des cartouches et des explosifs inutilisés, il faut contacter son service de police local. Elle souligne également que les munitions vides peuvent quant à elles être déposées dans la poubelle.

Au cours de l’automne 2019, une grande quantité de munitions a été récupérée au centre de tri de Roberval. La porte-parole espère que le rappel permettra d’éviter pareille situation cet automne.