Plusieurs maisons mobiles brûlent à Roberval

Guillaume Pétrin
Guillaume Pétrin
Le Quotidien
Les pompiers du Service de sécurité incendie de Roberval ont dû combattre un important incendie qui a pris naissance dans le parc de maisons mobiles.

Le porte-parole de la Sûreté du Québec, Hugues Beaulieu, a confirmé que quelques maisons situées sur l’avenue Louis Jean avaient été touchées par les flammes.

La chaleur et le vent n’ont pas aidé à circonscrire le violent incendie. D’autres maisons de la rue Ouellet ont elles aussi été complètement brûlées.

« La propagation de l’incendie a touché trois ou quatre maisons mobiles sur l’avenue Louis-Jean et trois autres maisons ici (rue Ouellet) ont aussi été touchées », a expliqué le directeur du Service de sécurité incendie de Roberval, Guy Mailhot.

À 17h30, le directeur confirmait que la situation était réglée et qu’il y aura fallu l’implication de plusieurs dizaines de pompiers pour venir à bout de l’important brasier.

« Une quarantaine de pompiers au total, provenant de Roberval, Chambord, Sainte-Hedwidge et Mashteuiatsh ont été nécessaires pour maitriser les flammes. »

Sur place, plusieurs victimes, témoins et autres curieux constataient l’ampleur des dégâts. Une des personnes sinistrées, une jeune propriétaire de 25 ans, a affirmé au Quotidien qu’elle venait de perdre sa toute première maison, mais qu’elle se consolait d’être bien entourée pour passer à travers cette dure épreuve.

Au moment d’écrire ces lignes, les causes exactes du feu n’étaient pas encore déterminées.