Quelques centaines de personnes ont participé à la dernière messe de la neuvaine de Sainte-Anne, marquée par la procession du flambeau jusqu'à la croix de Sainte-Anne.

Plusieurs croyants pour clore la neuvaine

La neuvaine de Sainte-Anne a pris fin mercredi soir avec la traditionnelle procession du flambeau entre la paroisse de Chicoutimi-Nord à la croix de Sainte-Anne, devant quelques centaines de personnes. Mgr André Rivest était présent à titre d'évêque du Diocèse de Chicoutimi pour une dernière fois.
C'est du moins ce qui est dans les plans puisque Mgr Rivest, qui a annoncé sa retraite au début de l'année, devrait connaître son successeur à la mi-octobre, selon ce qu'il a fait savoir au Quotidien à la fin de la messe. Il a ajouté qu'il s'attend à terminer l'année 2017 à son poste.
Concernant la dernière célébration, l'évêque était satisfait de la participation, quoique moins grande que lors des dernières années. Il participait à sa 13e neuvaine de Sainte-Anne.
Mgr André Rivest a célébré sa dernière messe de la neuvaine de Sainte-Anne. Le successeur de l'évêque du Diocèse de Chicoutimi devrait être connu d'ici la fin du mois d'octobre.
« Peut-être que mon successeur va me demander de le remplacer à l'occasion, mais il y a une certaine émotion, c'est certain, a raconté Mgr André Rivest, toujours aussi disponible. La neuvaine, c'est de la piété populaire, il y a quelque chose de beau et de vrai là-dedans. Ça nous met en lien avec nos racines parce que Sainte-Anne a été amené ici par les marins Bretons. »
Le Diocèse de Chicoutimi regroupe les paroisses de Sainte-Anne, Sainte-Claire, Saint-Luc, Saint-Fulgence et Sainte-Rose. Tout au long de la semaine, des messes ont été célébrées dans le cadre de la neuvaine.
« La participation diminue, mais pas de manière perceptible, a observé Mgr Rivest. On retrouve des gens de différents points du Diocèse et j'admire ça. Il y a deux dames autochtones qui sont venues me saluer. D'ailleurs, il ne faut pas oublier que les Autochtones ont une grande dévotion depuis le début de la Sainte-Anne. »
Affiches haineuses
Même s'il est actuellement en vacances, Mgr André Rivest a accepté de commenter l'apparition d'affiches à caractère racial au cours des derniers jours. Le cimetière Saguenay de Saint-Honoré a notamment été décoré d'une affiche « Saguenay ville blanche » la semaine dernière. Selon l'évêque, ces gestes ne sont pas représentatifs de la population québécoise.
« Je trouve ça absolument déplacé, a-t-il partagé. Qui sommes-nous pour faire une sélection entre nous ? Je regarde ça dans les médias et je me dis qu'il y a des intégristes qui sont peut-être encore plus intégristes que bien des musulmans chez nous. Ces gens-là, de La Meute ou autres personnes qui s'y rattachent, donnent une image défigurée de ce qu'est le coeur québécois. On est un peuple plutôt accueillant et tolérant, et ces gestes viennent jeter tout ça à terre. Cela dit, je suis convaincu que ça n'aura pas de suite et que ça ne durera pas. »