L’enseignante en première année du primaire, Ginette Ouellet, a montré l’ABC du jardinage à ses élèves.

Plus que du simple jardinage

Des élèves de 1ère et 2e année de l’école primaire Sainte-Thérèse de Dolbeau-Mistassini se sont transformés en véritables jardiniers, ce printemps. Aidés de leurs enseignants, ils ont planté toutes sortes de légumes et de fleurs comestibles dans des bacs aménagés dans leur cour d’école.

Toute la population est invitée à mettre la main à la pâte cet été et récolter les fraises, radis, carottes, tomates, haricots jaunes et nombreuses autres provisions de leur choix.

Le projet « Un jardin à plusieurs mains » vise à promouvoir les saines habitudes alimentaires et le respect de l’environnement. L’an prochain, le comité écologie, qui en est responsable, souhaite agrandir la superficie cultivable, notamment en construisant une serre. Cet automne, des courges seront plantées.

« On sème des petites graines pour que plus tard, ces enfants-là aient l’habitude de manger davantage de fruits et légumes. Il y a plusieurs familles qui sont conscientisées, mais plusieurs enfants n’ont pas cette chance de pouvoir en manger », explique l’enseignante en première année du primaire, Ginette Ouellet. L’année scolaire tire à sa fin, mais déjà, les pousses ont commencé à percer la surface du sol. Les enseignants espèrent que les enfants pourront croquer dans un radis qu’ils ont eux-mêmes cultivé d’ici le début de l’été.

L’initiative n’a rien coûté à la direction de l’école. Plusieurs partenaires ont accepté de contribuer financièrement au projet. Des dizaines d’élèves et leurs enseignants ont procédé à l’inauguration de leur jardin communautaire mercredi dans la cour d’école.