Cent espaces de stationnement devraient être accessibles dès la fin de la semaine pour l’accès aux nouveaux sentiers du parc Rivière-du-Moulin.

Plus de stationnement en fin de semaine

Cent espaces de stationnement devraient être accessibles dès la fin de la semaine pour l’accès aux nouveaux sentiers du parc Rivière-du-Moulin, a confirmé le conseiller municipal Michel Potvin. Ils seront placés pour désengorger les rues du parc de maisons mobiles situé à proximité et souvent utilisé comme stationnement.

Plusieurs habitants de la rue de la Chute avaient partagé leur mécontentement au Saguenay, depuis l’ouverture des nouveaux sentiers. « Ça n’avait pas de bon sens. La rue privée d’un quartier tranquille était bloquée d’un bout à l’autre. C’était rendu un stationnement », a mentionné le conseiller municipal, lors d’une entrevue avec Le Quotidien. C’est pour cette raison que la Ville a décidé de créer deux stationnements, qui pourront accueillir une centaine de voitures.

« André Martin, directeur d’arrondissement, et moi sommes allés voir les terrains ce matin [lundi], et nous avons vu qu’ils ont déjà commencé à les arranger. Ça ne sera pas très long avant que ça soit prêt », a affirmé le conseiller du district 12. Le stationnement du terrain de balle lente Peter McLeod sera réarrangé, en plus d’un stationnement de 30 espaces près du croisement des rues Saint-Timothé et de la Chute. Il n’y aurait pas grand-chose à faire, mis à part égaliser les terrains avec du sable ou du concassé.

Saguenay a aussi décidé d’installer des pancartes d’interdiction de stationner sur la rue de la Chute.

D’ici l’été prochain, deux projets complémentaires seront mis à l’œuvre. Un chemin sera arrangé pour lier le stationnement directement aux sentiers. « Il sera assez loin des maisons pour être le moins dérangeant possible », a voulu rassurer le conseiller municipal Michel Potvin. De plus, les deux stationnements seront asphaltés.

Si jamais ces mesures ne suffisent pas, le conseiller et l’administration municipale gardent en tête un projet d’agrandissement du stationnement du terrain de balle lente. Pour l’instant, 70 espaces seront aménagés, mais une possibilité de 400 est réaliste. « Aujourd’hui, le parc sert de terrain d’entreposage des résidus de la ville, mais nous savons que nous pourrions l’utiliser à meilleure efficience si nous en avons le besoin », a souligné Michel Potvin.