Le Parc technologique du campus de l'UQAC est un bon exemple d'utilisation du matériau bois dans la construction non résidentielle.

Plus de cours sur la structure bois

Déjà détentrice d'une formation spécialisée dans la structure bois unique au pays, l'Université du Québec à Chicoutimi (UQAC) ne tarit pas d'efforts pour développer ce créneau d'excellence. Dès l'automne 2014, le total de cours au baccalauréat en génie civil spécifiques à ce domaine s'élèvera à sept. Et l'établissement oeuvre simultanément à mettre sur pied des programmes de cycles supérieurs liés à ce créneau.
Depuis un an et demi, deux cours de structures bois sont offerts aux étudiants au baccalauréat en génie civil. Une offre qui n'a pas d'égal à travers le pays. Mais une réorganisation de ce programme ne fera qu'augmenter l'excellence de l'établissement dans ce domaine, alors que sept cours seront désormais donnés.
En plus de cet ajout à la liste de cours spécialisés dans la structure bois, l'UQAC développe présentement des programmes de cycles supérieurs qui devraient être implantés à court terme. Ceux-ci comporteront des cours avancés sur la structure bois, tels que structures avancées et dynamique des structures.
Un programme pour les professionnels du marché, s'adressant aux architectes et ingénieurs voulant parfaire leur connaissance, figure aussi parmi les projets sur la table à dessin.
Par ailleurs, l'UQAC pourrait acquérir de nouveaux outils de travail, tels qu'un logiciel de modélisation par la méthode des éléments finis, afin de perfectionner les méthodes d'enseignement. En outre, un laboratoire d'essai devrait être construit, ce qui permettra de développer le volet recherche sur la structure bois.
«Depuis plus de 30 ans, l'UQAC développe une expertise sur la forêt boréale. Le développement du créneau d'excellence sur la structure bois s'inscrit dans la suite logique des choses. Les objectifs sont la promotion et la recherche concernant l'utilisation de ce matériau. C'est un aspect important du développement de l'UQAC qui figure comme étant prioritaire dans le plan stratégique de l'établissement», fait valoir le directeur du Bureau des affaires publiques de l'UQAC, Jean Wauthier.
L'embauche de l'ingénieur forestier Sylvain Ménard à titre de professeur en génie civil spécialisé dans la structure bois n'est pas étrangère à ce désir d'expansion.
Professeur à l'UQAC depuis 2012, le principal intéressé travaille d'arrache-pied pour développer ce créneau d'excellence et partager son expertise avec les étudiants. Le détenteur d'un doctorat en génie civil en structure bois se réjouit de l'évolution rapide de cette spécialisation.
«Je suis allé récemment à la conférence nationale du Conseil canadien du bois, où il était question du positionnement de la formation bois. Les gens sont surpris de voir ce que nous offrons ici. C'est unique au Canada! Ils sont aussi impressionnés de voir la croissance rapide du créneau», a souligné M. Ménard.
Selon lui, l'UQAC tend vers le niveau d'excellence de l'Europe, avant-gardiste dans ce domaine. «L'UQAC se rapproche de plus en plus de l'Europe, où la structure bois a été développée bien avant et plus en profondeur», soutient l'un des principaux acteurs du rayonnement de l'établissement régional dans ce créneau.