Plus de 500 Laterrois ont participé à une assemblée citoyenne, lundi soir.

Plus de 500 citoyens en colère à Laterrière

L’augmentation du compte de taxes pour l’année 2019 ne passe pas, mais vraiment pas, à Laterrière. Plus de 500 citoyens mécontents, massés dans l’édifice municipal, se sont assurés de le faire savoir assez clairement au conseiller du secteur, Michel Potvin, lors d’une rencontre spéciale, lundi soir.

À l’invitation de la Laterroise Virginie Hallahan Pilotte, le conseiller municipal Michel Potvin, qui est aussi président de la Commission des finances de Saguenay, a accepté de faire face à la musique, encaissant les critiques parfois acerbes de ses concitoyens, qui ne digèrent pas la hausse de 3,9 % du compte de taxes, qui se traduit par une hausse moyenne de 205 $ par foyer dans ce secteur de la ville.

Les conseillers Michel Tremblay et Marc Bouchard ont aussi affronté le barrage de questions, qui a débuté sur le coup de 19 h et qui s’est poursuivi une bonne partie de la soirée.

« Vous nous augmentez, et on n’a pas plus de services. Les gens de Laterrière vous disent qu’on ne l’accepte pas, votre budget. On veut un engagement de la Ville à s’asseoir [avec les citoyens], pas en 2020, pas en 2021, mais maintenant ! », a lancé haut et fort Mme Hallahan Pilotte, immédiatement applaudie par l’audience.

Semblant dépassé par les attaques à certains moments durant la soirée, Michel Potvin a rappelé que tous les citoyens de Saguenay devaient payer le même taux de taxes.

« Qu’est-ce que vous voulez ? Que je baisse le taux ? Oubliez ça ! On a un taux de taxes pour la ville, et il va rester là », a martelé le conseiller, avouant au passage que le décret sur la fusion à l’origine de la création de Saguenay, en 2002, faisait effectivement en sorte que Laterrière payait trop de taxes par rapport aux services qu’elle reçoit.

Il a ensuite demandé aux gens présents s’ils souhaitaient se défusionner de Saguenay, soulevant ainsi un tonnerre d’applaudissements dans la salle.

Rendez-vous au conseil

Manifestement insatisfaits des réponses données par Michel Potvin quant à l’impossibilité de réduire le taux de taxes, les citoyens ont promis de persister dans leurs demandes et de revenir à la charge la semaine prochaine.

« On est capables de se battre longtemps, pis vous allez être écœurés de nous entendre. Êtes-vous prêts à voir les 500 personnes au conseil ? Parce que c’est un rendez-vous lundi prochain [à la séance du conseil municipal de Saguenay du 14 janvier] », a juré Virginie Hallahan Pilotte, qui est derrière la création du mouvement de contestation via sa page Facebook Laterrière - Mobilisé contre la hausse de 2019.

Les citoyens présents ont aussi profité de l’occasion pour décrier les services auxquels ils ont droit, notamment en ce qui a trait aux policiers, aux pompiers, au transport en commun ou à la voirie.

La hausse des salaires des élus de 64 % a également été évoquée par la foule comme un irritant majeur durant la soirée.

+

L'ABSENCE REMARQUÉE DE JOSÉE NÉRON 

L’absence de la mairesse de Saguenay, Josée Néron, n’est pas passée inaperçue, lundi soir, durant l’assemblée citoyenne visant à expliquer la hausse du compte de taxes aux citoyens de Laterrière. 

« C’est ça, de la vraie démocratie. Au conseil de ville, on n’a jamais vu ça. Les gens veulent vraiment s’exprimer, et je pense qu’un vrai leader se doit d’être là. Où est la mairesse ? », s’est questionné le chef du Parti des citoyens de Saguenay, Dominic Gagnon, qui se trouvait parmi la foule, lundi soir. 

Également présente dans la salle, la présidente de l’Association des citoyens de Saguenay, Mélanie Boucher, avait déjà dénoncé les hausses de taxes en 2018, mais croit que le message passé lundi soir doit être entendu à l’hôtel de ville de Saguenay. « C’est une mobilisation hors du commun, c’est du jamais-vu. M. Potvin, s’il n’a pas compris le message de citoyens, il ne comprendra jamais. Le message doit passer de façon urgente. Les gens ne veulent pas entendre parler du plan triennal, ils veulent que le problème se règle cette année. »