Plus de 26 000 $ ont été amassés lors de « La Marche en souvenir de ».

Plus de 26 000 $ amassés à « La Marche en souvenir de »

La 6e édition de « La Marche en souvenir de », tenue samedi à la Zone portuaire, a permis d’amasser plus de 26 000 $ pour la Maison de soins palliatifs du Saguenay. Cet argent permettra à la maison de soins de continuer d’offrir, aux personnes en phase terminale, des services spécialisés.

Il y avait environ 150 marcheurs qui ont participé à l’activité. Jean-Pierre Simard, directeur général de la Maison de soins palliatifs du Saguenay, a expliqué au Quotidien : « On a invité les familles qui ont vécu un décès à la maison de soins à venir marcher en mémoire de leur être cher. En même temps, c’est une activité de financement, parce qu’on est toujours à la recherche de financement. »

Les marcheurs pouvaient choisir entre trois parcours, avec des degrés de difficultés différents. « La marche est symbolique. Si une personne est seulement capable de marcher 50 mètres, elle n’a qu’à le faire. C’est la présence et le support qui sont importants, pas le nombre de kilomètres », a-t-il ajouté. Certains marcheurs se sont faits commanditer leurs kilomètres ce qui a permis à la maison de soins d’amasser des sous supplémentaires.

Les marcheurs pouvaient choisir entre trois parcours.

Nouveauté

Le directeur général et son équipe avaient trouvé une façon originale de bonifier l’activité, cette année. M. Simard a décidé de peindre une toile, toute la matinée, qu’il allait donner en encan chinois, alors que les gens allaient marcher. La personne qui misait le plus haut, à l’aveugle, remportait l’œuvre et l’argent allait encore une fois à la Maison de soins palliatifs du Saguenay.

Le directeur général de la Maison de soins palliatifs du Saguenay, Jean-Pierre Simard, a offert en encan chinois une peinture effectuée lors de l'activité.

Il s’est mis au travail de 7 h 30 à midi. « Peindre en public avec un court laps de temps, ce n’est pas la même chose que de peindre pour le plaisir, chez soi, seul », a-t-il admis. C’était la première fois qu’il faisait une toile dans un délai aussi court.

La Maison de soins palliatifs du Saguenay

La Maison de soins palliatifs du Saguenay va bientôt avoir un an, en octobre. Elle a été formée de la fusion de la Maison Notre-Dame et du projet de la maison Le Chêne. Déjà, elle a accueilli environ 225 personnes, en fin de vie depuis son ouverture.

Environ 150 marcheurs ont participé à l'activité.

Pour fonctionner adéquatement, la Maison de soins a besoin d’un budget de plus de 1.6 M$ par année. Avec les subventions gouvernementales qu’elle reçoit, elle doit toujours aller chercher, chaque année, quelque 700 000 $ en dons du public. Différentes activités seront organisées tout au long de l’année, comme une vente de billets pour des crédits-voyages et plusieurs prix, seront vendues prochainement.